Une petite histoire (actualisée) de la philosophie

De l'ignorance socratique à la rationalité limitée
  • Désir et critique de la sagesse chez Socrate
    L'apprentissage de l'ignorance (-Vè)
  • Amour et vérité
    Sur le Phèdre de Platon et ses âmes ailées (-IVè)
  • L'évolution d'Aristote
    Des idées aux causes efficientes et matérielles
  • Les philosophies du bonheur (Empire)
    Stoïcisme, épicurisme et sceptiques
  • La pénétration de la science dans la philosophie
    Descartes, Spinoza, Leibniz (XVIIè)
  • Pascal, la misère de l’homme et son terrible ennui
    L'échec de la philosophie
  • De Kant à Fichte (XVIIIè)
    De l'incertitude de nos représentations à l'autonomie de la volonté
  • Le nihilisme de Nietzsche (XIXè)
    La mort de Dieu et le nihilisme du surhomme
  • L’erreur de Marx
    Entre Hegel et Darwin
  • La division du sujet (XXè)
    Bergson, existentialisme, structuralisme, post-modernisme
  • Karl Jaspers, l’existentialisme de l’échec
    La déception de l'existence qui se cogne au réel des situations-limites
  • A propos d’Alain
    Le devoir d'être libre
  • La liberté contre l'identité chez Sartre
    L'identité nous réduit à un objet
  • Généalogie de la morale, de Nietzsche à Lévinas
    Une histoire de la morale des grecs jusqu'à nous
  • Derrida, du phonocentrisme à la déconstruction des hiérarchies
    Contre la métaphysique de la présence, de l'authenticité et de l'originaire
  • La fin de la philosophie
    Fin des illusions de la philosophie absorbée par les sciences
  • Ce n'est que le recueil des textes d'un parcours qui n'était pas du tout prémédité, cette revue de l'histoire de la philosophie ayant été commencée par nécessité d'un retour à la conscience de notre ignorance, notamment en politique, et qui s'est enchaînée ensuite en réponse à des questions très actuelles, un contexte politique qui explique qu'il ne soit question ici que de philosophie européenne. Les trois derniers sont un peu plus tardifs. On peut signaler aussi mon Introduction à une philosophie écologique qui est un survol de l'histoire philosophique. J'avais annoncé une suite sur les vérités éternelles des philosophies et religions mais le texte "La raison dans l’histoire" ne me semble pas à la hauteur, de même que celui sur "Matérialisme et spiritualité" (Comte, Durkheim), Comme Un... Il y a bien sûr un absent considérable, Hegel qui est pour moi le plus grand philosophe avec Aristote, mais qui est abordé, entre autres, dans les textes sur la morale et la fin de l'histoire. J'ai sinon beaucoup écrit sur Hegel au début d'internet puis sur le blog - de même que sur Heidegger, beaucoup moins recommandable :

  • L’invention des peuples de Herder à Fichte et Heidegger
    Herder 1770 - Logique 1934
  • Du national-populisme au nazisme
    Lettres 1918
  • Retour à l’origine de la pensée de Heidegger
    De la phénoménologie à l'ontologie (1923)
  • Heidegger et la phénoménologie de l’existence (1925)
    L'ébauche d'Etre et temps
  • Le tournant identitaire et gnostique du nazi Heidegger
    Nihilisme (1934)
  • Introduction du nazisme dans la philosophie
    Séminaires nazis (1933-1935)
  • Heidegger, sauveur du monde
    Apports à la philosophie. De l'événement (1936)
  • Le nazi Heidegger, de l’existence à l’Être comme patrie
    La lettre sur l'humanisme (1946)
  • Heidegger et le nazisme (1997)
    Chemins qui ne mènent nulle part - son explication avec sa période nazi (1935-1946)
  •  

    2 634 vues