Revue des sciences août 2016

  • L'archéologie des violences de la Bible
  • Utiliser les trous comme qubits
  • Notre galaxie ferait partie d'une région de l'univers en train de se vider
  • Les plans de la Nasa pour Mars
  • Le réchauffement modifie les nuages et renforce l'effet de serre
  • Des bactéries pour augmenter les rendements sans OGM ni pesticides
  • Des bactéries rendent les eaux usées potables et produisent de l'électricité
  • Les 355 gènes de la première forme de vie encore incomplète
  • Chez les bonobos, on ne peut savoir quand la femelle est féconde
  • Des Asiatiques avec des gènes d'Homo erectus ?
  • Importance du commerce du chanvre au néolithique
  • Migrations et mélanges des premières populations agricoles
  • La structuration du cerveau est bien génétique
  • Cartographie des connexions du cerveau
  • Les lieux de la délibération et de la décision dans le cerveau
  • Le sentiment de soi relié aux battements de cœur ?
  • Tromper le cerveau
  • Inverser la ménopause avec du plasma riche en plaquettes ?
  • Le vieillissement du cerveau commence à 40 ans
  • Les transfusions de sang de jeunes ou de femmes plus dangereuses ?
  • Piloter plusieurs drones en même temps par la pensée

La nouvelle la plus importante du mois, c'est sans doute la reconstitution de 355 gènes de la première forme de vie, encore incomplète, dépendant pour son énergie des cheminées hydrothermales (fumeurs noirs) où elle serait apparue avant de se transformer en bactéries et archéobactéries prenant leur indépendance. De quoi réduire les hypothèses sur l'origine de la vie. Il n'est pas négligeable non plus d'avoir établi qu'il y avait bien similitude entre les cerveaux et que les différentes fonctions y étaient déterminées génétiquement, ce qui limite la plasticité d'un cerveau qui est loin d'être entièrement auto-organisé. Deux nouvelles ont de singulières résonances avec le contexte actuel. D'abord, le mélange et l'unification des populations, du Moyen-Orient à toute l'Europe, depuis l'invention de l'agriculture. Ensuite, le fait que l'archéologie semble confirmer la conquête d'Israël et sa violence meurtrière (la destruction d'une grande ville et le massacre de toute sa population) telle que rapportée dans le livre de Josué. Pour le reste, on apprend toute l'importance du commerce du chanvre au néolithique à partir de la domestication du cheval et on peut s'étonner qu'on arrive à piloter, relativement facilement, plusieurs drones en même temps par la pensée !

Lire la suite

Revue des sciences juillet 2015

  • Transparence numérique : s'adapter ou disparaître
  • L'écriture numérique
  • Soigner inflammation et douleur avec l'électricité
  • Les Australopithèques ont évolué pour utiliser les premiers outils
  • Grothendieck, précurseur du théorème de Bell
  • Le monde ARN reconstitué ?
  • Les trous noirs n'auraient ni horizon, ni singularité
  • Nouvelle théorie de l'espace menant à la "grande dislocation"
  • La gravité facteur de décohérence
  • Des nano-satellites pour suivre des capteurs au sol
  • Détecter les astéroïdes avec des télescopes imprimés en 3D
  • Les réserves d'eau douce souterraine de la Planète s'épuisent
  • La sixième extinction de masse en cours
  • La prétendue "pause" dans le réchauffement n'était due qu'à un changement de thermomètre
  • Capturer le CO2 des cimenteries avec des membranes
  • Découplage entre CO2 et croissance en Chine grâce aux renouvelables
  • Un seul gène à l'origine des multicellulaires
  • Les rats rêvent aux endroits où ils voudraient aller
  • Le chimpanzé dévisage, le bonobo cherche le regard
  • Les Egyptiens seraient les ancêtres des sapiens sortis d'Afrique
  • Avec Brain-to-text, un ordinateur peut lire dans les pensées
  • Musique et langage
  • Un drone qui attrape des moustiques pour les analyser et prévenir les épidémies
  • Le cerveau est connecté au système immunitaire
  • Comment combattre l'Alzheimer et retrouver la mémoire
  • La protéine responsable du Parkinson identifiée
  • De l'électronique injectée directement dans le cerveau
  • Des nanoparticules dans le cerveau activées par magnétisme
  • L'aspirine détruit les cellules souches cancéreuses
  • Régimes
  • Lier mémoire sémantique (base de connaissance) et "mémoire épisodique" pour comprendre un texte
  • Mind Control TV : la BBC teste une télévision contrôlée par la pensée
  • Une imprimante 3D industrielle ultra-rapide à base d'infrarouge et de jet d'encre
  • L'impression 3D couleur (sans colorants)
  • Robo-Mate, le petit exosquelette qui vous rend 10 fois plus fort
  • Bee-Plane, l'avion détachable

Lire la suite

Revue des sciences juin 2015

  • Sur la voie de la maîtrise du climat ?
  • La néoténie humaine, une idée à relancer
  • Dans la tête de Néandertal
  • Rôle de la pression mécanique dans la différenciation des cellules
  • Empathie, sens moral, altruisme
  • L'espace en spirale expliquerait que la matière ait primé sur l'anti-matière
  • La concentration de CO2 dépasse les 400 ppm, un record
  • 40 volcans sont en éruption en ce moment dans le monde
  • La force des éruptions liée aux poches de gaz des volcans
  • La fragmentation des écosystèmes met en danger la biodiversité
  • Des énormes vagues sous-marines homogénéisent les températures
  • Le pollen des fleurs augmente les pluies
  • La gestion numérique des éoliennes de la conception au temps réel
  • Résonance - Une éolienne oscillante... sans pales et sans rotation...
  • Des batteries à eau salée pour stockage de longue durée
  • L'édition de gène CRISPR-Cas9 contrôlée par laser
  • La sexualité, c'est la santé
  • Un plus gros cerveau favorise la survie de poissons femelles
  • Les mouches ont bien des émotions (anxiété)
  • Les femelles lémuriens sont dominantes grâce... à la testostérone
  • Des singes combinent des sons dans leur langage
  • Le processus de décision du cerveau
  • La transplantation de neurones GABA rétablit la plasticité de l'enfance
  • Pas d'inégalités entre hommes et femmes chez les chasseurs-cueilleurs?
  • Des chasseurs-cueilleurs qui remplacent le sexe par l'adoption
  • De l'huile lourde pour résister au vieillissement oxydatif
  • La stimulation électromagnétique renforce la mémoire
  • Retrouver une vue parfaite par l'injection dans l'oeil d'une lentille bionique
  • Restaurer la vue par optogénétique
  • Restaurer la mémoire perdue par l'optogénétique
  • Le Viagra contre le paludisme
  • Du cannabidiol contre l'addiction au cannabis ?
  • Fumer trop jeune du cannabis ferait stresser plus et perdre 10 cm !
  • De la morphine à partir de levure modifiée
  • Une neuroprothèse "intuitive" branchée sur les intentions plutôt que les mouvements
  • Un robot qui s'adapte aux dysfonctionnements
  • Des robots-outils intelligents à main
  • Transports du futur : un drone/taxi à décollage vertical

Lire la suite

Revue des sciences avril 2015

  • Cancer épigénétique : des cellules souches mal différenciées
  • Quelle est notre place dans l'Univers
  • L'évolution de l'homme sur la piste du loup
  • Confirmation du Boson de Higgs et de la théorie électro-faible
  • Intrications en masse
  • La matière noire n'interagit pas avec elle-même
  • Il y aurait eu des super-Terres dans le système solaire
  • Le plus gros impact de météorite, il y a plus de 300 millions d'années
  • Boeing brevète un arc électrique pour atténuer les ondes de choc
  • Un "isolant-topologique" optique
  • Une sorte de Lego chimique avec les nanotechnologies clics
  • Le début de l’Anthropocène remonte à la découverte de l’Amérique
  • Les éruptions volcaniques influencent durablement le climat
  • Déclin du puits de carbone amazonien lié à une surmortalité des arbres
  • La fonte de l'Antarctique s'accélère
  • Refroidir les eaux de surface avec les eaux profondes ?
  • On passe des smartgrids aux microgrids, du global au local
  • Un béton photovoltaïque
  • Un drone capable de planter 1 milliard d’arbres par an
  • Cyanure et sulfure d'hydrogène avec du cuivre à l'origine de la vie ?
  • Premières images des plus petites des bactéries possibles
  • L'insertion d'ADN de mammouth laineux dans celui de l'éléphant
  • Des loups devenus pêcheurs
  • Nous avons de l'ADN bactérien acquis par transfert horizontal de gènes
  • Le premier Homo, il y a 2,8 millions dans la vallée de l'Omo ?
  • La religion à l'origine de la civilisation
  • Des souvenirs modifiés pendant le sommeil
  • Pour prendre une décision, le cerveau fonctionne comme une entreprise
  • Les agents sénolytiques pour éliminer les cellules sénescentes
  • Des traitements efficaces contre l'Alzheimer ?
  • Des nanoparticules magnétiques pour stimuler le cerveau sans fil
  • Bientôt un médicament pour refroidir le cerveau ?
  • Le premier joint électronique 100% légal
  • L'allergie au cannabis
  • Le cholestérol accapare la vitamine E
  • Le foetus fait la grimace quand la mère fume
  • Des vers attirés par le cancer pour le détecter dans l'urine
  • Reconstruire la cornée à partir des dents... en passant par la joue
  • Des fibres optiques qui imitent le fonctionnement du cerveau
  • Une imprimante 3D ultrarapide et travaillant en continu

Lire la suite

Revue des sciences mars 2015

  • Les Jarawas au paradis des chasseurs-cueilleurs
  • Des exoplanètes plus accueillantes que la Terre
  • L'héritage épigénétique
  • Les blockchains, clefs d'un nouveau monde
  • Le stress : un mécanisme d'adaptation au danger
  • Pas de Big Bang mais un univers éternel ?
  • Le chat de Schrödinger à l'échelle moléculaire
  • La fonction d'onde existe bien et n'est pas un artefact informationnel
  • Une naine rouge a frôlé le système solaire, il y a 70 000 ans
  • Les cycles d'activité solaire stables depuis 400 ans
  • La matière noire au coeur du soleil modifie la diffusion de chaleur
  • Tous les 30 millions d'années la matière noire attire les comètes sur nous et augmente le volcanisme
  • Du soleil et des bactéries pour fabriquer du carburant
  • Plus les écosystèmes sont complexes, plus ils sont stables
  • 2 milliards d’années sans évolution pour des bactéries sulfureuses
  • L'ADN de nos bactéries peut transmettre des caractères à notre descendance
  • 8 neurones suffisent pour jouer à Tétris !
  • Les ondes cérébrales renforcent ou affaiblissent les synapses
  • Face à la déforestation, l'orang-outang opte pour la marche à pied
  • Neandertal disparu il y a 45 000 ans ?
  • Ovule et sperme obtenus à partir de cellules de la peau
  • Une protection contre le VIH
  • L'huile d'olive tue les cellules cancéreuses
  • 24% des psychoses à cause du cannabis de forte puissance!
  • Le cannabis, la moins dangereuse des drogues
  • Une mauvaise pilule d’ecstasy gagne l'Europe
  • Des guides pour réparer les nerfs, imprimés en 3D

Vous trouverez encore dans ce numéro des nouvelles terribles ou extraordinaires, avec des exoplanètes plus accueillantes que la Terre, la transmission des caractères acquis, l'avenir insoupçonné des documents numériques infalsifiables inspirés du bitcoin ou, encore, qu'on puisse obtenir ovule et sperme à partir de cellules de la peau - débouchant notamment sur la possibilité d'engendrer entre homosexuels. On apprend que pourrait se faire en 2017 le projet fou de Sergio Canavero de greffer une tête d'homme sur un autre corps. On apprendra aussi avec surprise qu'une étoile est venue nous visiter à l'aube de l'humanité moderne, il y a 70 000 ans et que tous les 30 millions d'années la matière noire attire sur nous les comètes et augmente le volcanisme...

Lire la suite

Revue des sciences février 2015

  • L'énergie et le temps
  • La rupture de déterminisme entre niveau quantique et macroscopique
  • Les isolants topologiques remis en cause
  • Les nuages réduisent la pollution en oxydant les polluants
  • La montée des océans réévaluée
  • Pas d'effondrement à l'Île de Pâques ?
  • Un système solaire de 11 milliards d'années favorable à la vie ?
  • Des traces de colonies microbiennes sur Mars
  • Des bactéries modifiées ne pouvant survivre hors du laboratoire
  • S'adapter avant d'évoluer
  • Des animaux mâles d'un côté et femelle de l'autre
  • Les premiers mammifères grimpaient dans les arbres
  • Les macaques rhésus pourraient apprendre à se reconnaitre dans un miroir ?
  • Nos représentations sont centrées sur la main
  • L'asymétrie de notre cerveau nous distingue des chimpanzés
  • Des rétrovirus améliorent l'expression des gènes dans les neurones
  • Les premiers apprentissage (de plusieurs langues) influencent le cerveau pour toujours
  • Les Australopithèques utilisaient des outils il y a 3 millions d'années
  • Les chasseurs-cueilleurs non violents ?
  • Un crâne de Sapiens croisé avec Neandertal en Israël, daté de 50 000 ans
  • Les Bushmen submergés depuis 5000 ans par les agriculteurs bantous
  • Le stress de la présence d'étrangers réduit l'empathie
  • Les hommes se marient quand les femmes se font rares
  • Une prise de sang suffit pour analyser un cancer
  • Le casque à hologramme de Microsoft
  • La téléportation d'objets effective
  • Un robot qui apprend en regardant des tutoriels sur YouTube
  • Un drone destructeur de drones

Lire la suite

Revue des sciences novembre 2014

  • Quand l'homme est devenu prédateur
  • Le climat moteur d'évolution
  • L'émergence de la coopération
  • Aux origines de la division sexuelle du travail
  • La monogamie, un atout pour notre espèce
  • Quand est apparue la richesse ?
  • L'outil a-t-il forgé l'homme ?
  • Le bond technique d'il y a 50 000 ans
  • La colonisation de Mars
  • Découverte de l'axion comme matière noire au coeur du soleil ?
  • Fragmentation de la fonction d'onde d'un électron dans l'hélium liquide
  • Attirer des particules avec un laser
  • Combiner réseaux de neurones et informatique classique pour s'auto-programmer
  • L'emballement climatique des feux de forêt qui noircissent la neige
  • Le réacteur de fusion annoncé par Lockheed Martin
  • La spectroscopie par drone au service des agriculteurs
  • Le mécanisme de division des brins d'ADN
  • Le premier amant pourrait influencer les futurs enfants
  • Quand les babouins adoptent des chiens et des chats en ville
  • Le plus proche parent de l’Eve primitive en Afrique du sud
  • Le croisement avec Neandertal vers 50 000 ans
  • Les plus vieilles peintures rupestres en Indonésie (-40 000 ans)
  • The language myth, Vyvyan Evans
  • L'écologie des émotions
  • La perte musculaire accélère le vieillissement
  • La dépression rend le cerveau plus lent
  • Les flavanols du chocolat freineraient le déclin cognitif
  • Les 8 sortes de schizophrénie
  • Un robot opère un épileptique en passant par la joue
  • Transplantation cardiaque d'un coeur mort
  • Des pénis cultivés en laboratoire, prêts à être implantés
  • L'impression 3D des lunettes
  • Un gadget connecté pour réguler ses émotions
  • Projection en 3D dans l'air avec des lasers
  • Bientôt des combats de robots géants
  • Un skateboard volant par électromagnétisme

Lire la suite

Revue des sciences octobre 2014

  • Effets relativistes dans l'atome
  • Comment s'ouvrent les vésicules
  • Détecter les épidémies plus vite et plus tôt
  • Des pyramides de Ponzi dans l'économie (bulles)
  • Le principe d'incertitude d'Heisenberg remis en cause
  • Les outils ont fait l'homme
  • Le rôle de la conscience
  • Téléportation entre photon et matière à 25 km
  • Concentrations records des gaz à effet de serre
  • L'explosion démographique ne s'arrêtera pas au cours de ce siècle
  • La fibre optique amène la lumière du jour dans les pièces sombres
  • Le rôle de l'électricité dans l'apparition des acides aminés
  • Dinosaures
  • Le gène du langage FOXP2 rend les souris plus intelligentes
  • Les meurtres chez le chimpanzé
  • La moitié des guerriers vikings étaient des femmes
  • Une hormone contre le vieillissement
  • Voir avec des sons
  • Effets psychiatriques et cognitifs de la toxoplasmose
  • Débarrasser le sang des pathogènes avec des nanoparticules magnétiques
  • Avec Thaw, un smartphone interagit avec un écran
  • Un système de reconnaissance de geste, le smartphone en poche
  • Un exosquelette léger, souple et discret pour aider la marche
  • Un robot qui apprend à voler avec un simulateur
  •  
    Lire la suite

    Revue des sciences septembre 2014

    • Les Lucaniens, irréductibles Italiques
    • Qui sont vraiment nos ancêtres ?
    • Un missile sur Mars à la recherche de la vie sous terre
    • La chaleur emmagasinée par les océans sera relâchée dans plus de 10 ans
    • Les émissions du permafrost dues au soleil plus qu'aux bactéries
    • Les barrages tropicaux émettent par "bullage" 10% du méthane anthropique
    • Détecter des séquences d'ADN par leur vibrations avec des ondes terahertz
    • Similitudes génétiques du ver à la mouche et à l'homme
    • L'adaptation en direct d'un poisson à la vie terrestre
    • Des ondes gamma augmentent la sensibilité des souris
    • La zone visuospatiale du cerveau ne vieillit pas
    • Les équations du cerveau
    • OpenBCI, une interface neuronale directe pour les makers
    • L'homme de Florès, juste un trisomique ?
    • Neandertal aurait disparu plus tôt qu'on ne pensait
    • Moins d’hormones mâles aurait permis le développement de la civilisation
    • Un astéroïde responsable de l'extinction de la mégafaune il y a 13000 ans
    • La croissance des enfants ralentie par le cerveau
    • La musique de notre adolescence nous poursuit toute notre vie
    • La fraude pourrait se détecter par le langage utilisé
    • L'aspirine permettrait de prévenir les cancers
    • Le diabète lié à l'hibernation chez les ours
    • L'autisme provoqué par un excès de plasticité cérébrale ?
    • Les causes épigénétiques de l'Alzheimer
    • Effacer les souvenirs douloureux avec du xénon
    • Un yaourt contre la maladie de Parkinson ?
    • Un implant restaurant la courbure de la cornée à la place des lunettes
    • Microphone visuel, les paquets de chips vous espionnent
    • Prendre le contrôle du corps d'un autre

    Lire la suite

    Revue des sciences mars 2014

    • L'inconscient cognitif
    • L'ordinateur quantique
    • Pour Lee Smolin le temps existe, pas l'espace
    • Un univers qui émergerait du vide
    • La matière noire : des neutrinos stériles ?
    • Prévoir l'éruption des volcans ?
    • La supraconduction à température ambiante avec du graphène
    • Des nanostructures thermoélectriques pour réduire les pertes de chaleur
    • Un robot tondeuse qui marche à l'herbe
    • Les mutations les plus courantes dominent les plus adaptées
    • Des virus à l'origine des multicellulaires ?
    • La reproduction épigénétique
    • Comment sont reliés taille et métabolisme
    • Des mâles XX en l'absence de FOXL2
    • Le lait maternel s’adapte au sexe du bébé
    • Le lancer: une activité strictement masculine durant la préhistoire
    • Un implant cérébral pour enregistrer la mémoire et la restaurer quand on la perd
    • Comment le cerveau fabrique la religion
    • Moins de suicides dans les grandes villes
    • Prédire la mortalité à 5 ans avec 4 biomarqueurs
    • Edition hi-fi d'un génome défectueux d'une seule lettre
    • Des tissus artificiels vascularisés
    • L'ocytocine et le chlore à l'origine de l'autisme ?
    • Bloquer la douleur par optogénétique
    • Google Ara, le smartphone modulable à 50$
    • La reconnaissance de commandes gestuelles sans piles
    • Le contrôle facile par le cerveau
    • Mieux que les accessoire connectés, le t-shirt digital
    • Un skype avec votre chien
    • Une imprimante 3D soudeuse à partir de fils métalliques
    • Un robot aux performances cognitives proches de celles des abeilles
    • L'informatique neuromorphique inspirée des insectes
    • Un drone autonome de cartographie
    • Une voiture open source minimale à monter soi-même en 1h
    • Pégase, la voiture volante made in France
    • Un jet supersonique sans hublots, remplacés par des écrans

    Lire la suite

    Revue des sciences février 2014

    • Comment le cerveau code les concepts
    • L'homme devenu carnivore, les grands carnivores disparaissent
    • Les mathématiques de la parcimonie qui révolutionnent les images numériques
    • Raisonner, c'est inhiber nos intuitions
    • L'unité européenne, il y a 5000 ans
    • Un u-bit intriqué avec tout l'univers
    • Les trous "noirs" laissent passer la lumière
    • La téléportation de l'énergie à grandes distances
    • Canaliser les flux de chaleur
    • Exploiter tout le spectre solaire en le convertissant en chaleur
    • Des centrales "omnivores" pour produire du bio-méthane à la demande
    • Des batteries à flux redox organiques rapides et bon marché
    • La vie favorise volcanisme et tectonique des plaques qui la font évoluer
    • L'analyse génétique gène à gène accélérée
    • Des cellules dans l'acide citrique deviennent pluripotentes en 30mn
    • 20% du génome de Neandertal dans la population
    • Les Sapiens chasseurs-cueilleurs européens avaient les yeux bleus
    • Parler mobilise les 2 côtés du cerveau
    • La mémoire des premières années se perd à 7 ans
    • L'effet Dostoïevski de l'extase épileptique localisé dans l'insula
    • L'ecstasy contre l'anxiété
    • Effacer une mémoire récente avec un inhibiteur de HDAC2
    • Les nanoparticules avenir de la médecine
    • L'aspirine contre les macromutations et les métastases cancéreuses
    • Le téléphone modulaire de ZTE
    • Une imprimante 3D qui construit une maison en 24 heures

    Lire la suite

    Revue des sciences décembre 2013

    • La structure en réseaux du langage
    • Vol habité vers mars en 2017 ?
    • Une superposition quantique qui dure 39mn à température ambiante
    • La supraconductivité à température ambiante avec des métamatériaux
    • Supraconductivité à température ambiante avec ruban 2D en étain
    • Filmer à la vitesse de la lumière
    • Le réchauffement de ces 15 dernières années est double de ce qu'on croyait
    • Produire du méthanol avec le CO2 d'un volcan
    • De l'électricité avec les ondes Wi-Fi
    • Les phonons pour transformer la chaleur en électricité
    • Batteries, etc.
    • Nouveau système de combustion qui double l’efficacité des moteurs
    • La mode des téléphériques urbains (à Paris aussi)
    • Une douche qui recycle son eau
    • Origine de la vie : la reproduction de l'ARN aurait eu besoin de citrates
    • Des méduses nées dans l'espace ne sont pas adaptées à la gravité terrestre
    • Les cellules souches se divisent en cellule différenciée et cellule souche
    • 2 gènes seulement du chromosome Y seraient indispensables
    • Les Dénisoviens, un croisement entre Neandertal et Erectus ?
    • Depuis toujours on passe 1h à se déplacer en moyenne
    • Inhiber un gène provoque d'autres mutations
    • Rien de mieux que les noix pour la santé
    • Le diabète cause l'Alzheimer
    • L'habenula jouerait un rôle déterminant dans la prise de décision et la dépression
    • Biocomputation avec des réseaux de gène
    • Un simulateur de goût électrique
    • Une imprimante 3D à 100$
    • Le premier pistolet en métal imprimé en 3D

    (extraits)  Lire la suite

    Revue des sciences novembre 2013

    • Haut débit par laser avec un satellite de la Lune
    • Le retour du Peak Oil
    • Technique prometteuse de fusion par laser
    • Supercondensateurs au graphène sur une puce
    • Surpercondensateurs en charbon de bois
    • Les imprimantes 3D écologiquement efficientes
    • L'évolution guidée par les comportements ?
    • Une machine à télécopie d'ADN
    • Reprogrammer des codons stop pour des acides aminés non naturels
    • Les premiers insectes au Carbonifère (-350 MA)
    • Les dendrites ne transmettent pas passivement l'information
    • Les éléphants montrent du doigt (de la trompe)
    • Le langage vient des vocalises ou des gestes ?
    • La main aurait précédé le pied
    • Une seule espèce humaine, une pluralité de visages
    • L'art rupestre peint par des femmes ?
    • Une fenêtre dans le cerveau pour intervenir sans réouvrir le crâne
    • Alzheimer : jeûne, diurétiques et sommeil
    • La lumière booste les mitochondries et le cerveau
    • Le mécanisme qui provoque des métastases
    • Imprimantes 3D : l'âge du fer
    • L'Aeromobil, une superbe voiture volante

    (extraits)  Lire la suite

    Revue des sciences septembre 2013

     

    • L'esprit vagabond et le langage
    • Les ARN multifonctionnels
    • Une régulation des gènes accompagne la maturation du cerveau
    • De l'eau sous la surface de la Lune ?
    • Des hautes pressions font passer la supraconduction de basse à haute température
    • Des panneaux solaires moins chers
    • Quelques raisons pour lesquelles la vie aurait pu venir de Mars
    • L'origine du code génétique
    • Les protéines alternatives
    • Un mini cerveau cultivé en laboratoire
    • La mémoire à long terme est dans le cortex et non dans l'hippocampe
    • Les mots reliés dans le cerveau aux mots de leur définition
    • Notre père à tous précède notre mère originaire
    • Un ElectroEncéphaloGramme dans l'oreille
    • Vers une théorie mathématique du contenu signifiant des communications
    • Microfactory : un fab lab personnel
    • Des périphériques sans batterie qui s'alimentent avec les ondes radio

    Lire la suite

    Revue des sciences août 2013

    • Le temps du réalisme quantique
    • Des animaux en deuil ?
    • Le métissage des espèces humaines
    • Chaque particule crée son propre espace-temps par son mouvement
    • Un corps noir exerce une force attractive plus forte que la gravitation
    • Pas de thermodynamique à l'échelle nanométrique
    • Le dégagement du méthane arctique sera bien catastrophique
    • Des bactéries pour fixer l'azote des plantes et remplacer les engrais
    • Un appareil pour cultiver des larves de mouche à manger
    • La croissance ne dépend plus du pétrole (pas de pic) ?
    • Pas d'espèces pour les micro-organismes de moins de 1mm
    • Les passagers clandestins de l'évolution
    • Progrès de l'opto-épi-génétique pour contrôler l'expression de gènes
    • Une nouvelle compréhension de la transformation en cellules souches
    • Il suffit d'une goutte de sang pour cloner une souris
    • Une écriture chinoise vieille de 5000 ans
    • Plus de morts avant par les vendettas que par les guerres
    • L'ocytocine aggrave les chagrins d'amour
    • Des champignons hallucinogènes produisent de nouveaux neurones
    • Des chiens connectés (pour handicapés?)
    • L'Hyperloop : Los Angeles-San Francisco en 30 mn

    On ne retrouvera pas dans cette revue des sciences, qui revient à l'ancienne formule [pour une dernière fois], les nouvelles extraordinaires et un peu effrayantes du mois dernier comme la greffe d'une tête sur un autre corps ou la détection des pensées de la veille mais plutôt la confirmation de mouvements de fond dont, hélas, le réchauffement climatique et la fonte de l'Arctique qui n'est pas une mince affaire. Cette fois, il ne s'agit pas de se faire peur, il faudrait vraiment paniquer car ce qui vient d'être confirmé, c'est la bombe méthane que cela devrait déclencher dans les dix ans ! On est foutu.

    Lire la suite

    Le métissage des espèces humaines

    Lien

    - Le métissage des espèces humaines
    Michael Hammer, Pour la Science, p58

    http://www.pourlascience.fr/e_img/boutique/pls_430_hybridation1_opt_w1.jpg

    Longtemps contestés, des phénomènes d'hybridation entre espèces humaines, même rares, sont maintenant attestés par l'étude génétique et pourraient avoir participé à notre adaptation.

    L'hypothèse n'est pas nouvelle de la transmission d'adaptations spécifiques, principalement immunitaires, entre Erectus et Sapiens. Minorer la séparation des espèces revient cependant à renforcer l'idée de l'existence de races enracinées dans leur territoire (comme l'adaptation au manque d'oxygène des Tibétains) sauf que, là aussi, on s'est beaucoup mélangé depuis, jusqu'à être tous un peu cousins. On avait rendu compte de toutes ces dernières découvertes (y compris d'un Neandertal avec des caractères Sapiens) mais, là aussi, insensiblement, c'est toute notre conception des origines qui change encore une fois presque complètement, ne pouvant plus s'identifier à un groupe unique sorti d'Afrique.

    Les premières études génétiques menaient aux conclusions inverses de ne concerner que les mitochondries, transmises par les mères alors que l'ADN des chromosomes témoigne au contraire de croisements mais il est logique que l'enfant métisse soit le fils d'une mère de la tribu et d'un père étranger, pas le contraire !

    L'étude des gènes montre que nos ancêtres se sont métissés avec les espèces humaines archaïques qu'ils ont rencontrées. Cette hybridation a sans doute contribué à l'expansion d'Homo sapiens.

    Deux thèses évolutives s'opposent. Milford Wolpoff, de l'Université du Michigan, et d'autres chercheurs ont proposé l'hypothèse de l'origine multirégionale de l'homme moderne. D'après cette théorie, les populations archaïques se sont progressivement « modernisées » à mesure que l'arrivée d'hommes modernes et le métissage avec eux y multipliaient les traits avantageux (modernes !). Selon ce scénario, à l'issue de la transition, tous les humains partagent les mêmes caractéristiques modernes, tandis que certains traits distinctifs hérités des ancêtres archaïques persistent localement, sans doute parce qu'ils sont avantageux pour la survie dans une région.

    Fred Smith, de l'Université d'État de l'Illinois, a proposé pour sa part une variante de la théorie multirégionale, selon laquelle la contribution des populations venues d'Afrique aux caractéristiques anatomiques modernes est plus grande.

    À ce courant d'idées s'opposent les partisans de l'hypothèse de l'origine africaine de l'homme moderne, que l'on nomme aussi l'hypothèse du remplacement (en anglais Out of Africa, entre autres). Pour les partisans de cette théorie, par exemple Christopher Stringer, du Muséum d'histoire naturelle de Londres, les hommes anatomiquement modernes sont apparus en Afrique subsaharienne, puis ont remplacé partout les hommes archaïques sans se métisser.

    Günter Bräuer, de l'Université de Hambourg, a proposé une version plus souple de cette théorie, admettant la possibilité de métissages occasionnels lors des rencontres entre groupes archaïques et modernes, quand les « Africains » abordaient de nouveaux territoires.

    Pour expliquer ces observations, les chercheurs ont avancé l'idée de plusieurs métissages successifs. Tout d'abord, des hommes anatomiquement modernes sortis d'Afrique se sont croisés avec des Néandertaliens, comme on l'a évoqué plus haut. Puis les descendants de ces premiers migrants modernes se seraient déplacés jusqu'en Asie du Sud-Est, où ils se seraient croisés avec des Denisoviens. Des ancêtres doublement croisés de groupes actuels, tels les Mélanésiens, auraient ensuite atteint l'Océanie il y a environ 45 000 ans, et une seconde vague d'hommes anatomiquement modernes aurait migré vers l'Asie orientale sans se croiser avec ces ancêtres de type denisovien.

    Même si ce sont les croisements hors d'Afrique qui ont suscité le plus de travaux jusqu'à présent, il est clair que c'est a priori en Afrique que les hommes anatomiquement modernes ont eu le plus de chances de se croiser avec des formes archaïques, puisque c'est sur le grand continent que la coexistence entre espèces a duré le plus longtemps.

    Un morceau de type néandertalien de la région dite HLA (Human Leukocyte Antigen) du génome semble être présent à une fréquence relativement élevée dans les populations eurasiennes, à la suite d'une sélection naturelle positive liée à son rôle dans la lutte contre les pathogènes. Sans doute ne devrions-nous pas être surpris de trouver des contributions archaïques contenant des gènes qui renforcent l'immunité. Il est facile d'imaginer que l'acquisition d'une variante d'un gène procurant un avantage pour résister aux pathogènes locaux ait avantagé les lignées d'hommes anatomiquement modernes qui l'acquéraient.

    Pour autant, les génomes des populations actuelles semblent dériver pour l'essentiel d'ancêtres africains, et les contributions des Eurasiens archaïques au génome eurasien moderne semblent plus modestes que ne l'impliquent la théorie d'une évolution multirégionale et celle d'une assimilation [...] Que ces métissages aient été rares après la sortie d'Afrique des hommes modernes me paraît clair [...] Pour ma part, je suis en faveur d'une théorie prenant en compte un métissage des espèces pendant la transition des formes archaïques à la forme moderne. Ce scénario tient compte de la possibilité que certains traits qui nous rendent anatomiquement modernes soient hérités de formes transitoires (entre formes humaines archaïques et modernes) aujourd'hui disparues.

    Tout cela n'empêche pas qu'il y a bien un goulot d'étranglement génétique aux alentours de -70 000 ans, ce qu'on attribue à l'éruption du Mont Toba en -72 000 et l'hiver volcanique qui s'en est suivi bien que cela ne semble pas avoir touché beaucoup d'espèces (macaques, tigres, orangs-outangs). Pour l'instant on continue de penser qu'au moins la population hors d'Afrique descend quand même d'un tout petit nombre de Sapiens sortis d'Afrique vers ces dates, qui se seraient rapidement (150 ans) scindés en 3 groupes (séparés par une nouvelle glaciation), et qui auront simplement bénéficié ponctuellement du métissage avec des populations locales plus archaïques mais mieux adaptées. Pour ce qui s'est passé avant, on fait même état de métissage avec des chimpanzés ou bonobos, on peut donc parler d'une évolution buissonnante bien que ces croisements restaient sans doute très rares mais cela n'empêche pas une contribution décisive à la sélection, notamment dans la protection des maladies locales, brouillant la question des origines.

     

    Cependant, cette reconstruction historique suggère fortement qu'un croisement avec Neandertal aurait apporté une peau blanche permettant la conquête des pays du Nord, et pourtant il semble que non, la mutation n'étant pas la même et datant juste d'un peu avant le Néolithique (11000-19000 ans), notre blanchiment ayant donc été une conséquence de la pression du milieu et non ce qui aurait permis de l'investir. A priori, l'hypothèse d'une origine unique de notre humanité semble la plus évidente mais si elle résulte vraiment d'une amélioration des performances cognitives et d'une sélection de l'adaptabilité, elle doit ses caractéristiques au changement de milieux plus qu'à sa généalogie spécifique, pour finalement devenir un General Problem Solver. De quoi rendre beaucoup moins absurde l'idée d'une évolution multirégionale (par exemple de la main pour tailler les pierres). De même que nos sociétés modernes sélectionnent les capacités exigées pour survivre et se reproduire, avec des effets sur la génétique de l'ensemble de la population mondiale, de même notre adaptabilité n'est pas dans notre patrimoine génétique le plus archaïque, elle n'est pas liée à notre milieu d'origine mais à l'épreuve de brusques changements climatiques, notamment. Tout cela n'empêche qu'il y a, grossièrement au moins, une généalogie de l'homme moderne mais rien d'originel ni même de véritablement génétique dès lors que le langage et l'outil deviennent déterminants, dont le caractère culturel ne fait aucun doute (la culture immatérielle se substituant au matériel génétique). On aurait plutôt une agrégation de traits convergeant vers un stade cognitif supérieur (de l'outil à l'agriculture, c'est à dire la production de son milieu et donc la colonisation de tous les milieux, jusqu'à l'ère de l'information actuelle et de l'exploration planétaire).

    Plus de morts avant par les vendettas que par les guerres ?

    Lien

    - Plus de morts avant par les vendettas que par les guerres ?

    Une des choses les plus étonnantes et contrariant les contempteurs de la civilisation, c'est la découverte que les sociétés traditionnelles étaient bien plus meurtrières que nos sociétés modernes avec leurs armes de destructions massives et leurs guerres mondiales comptant les morts par millions. Le mythe rousseauiste de l'homme originaire en prend un coup tout comme la nostalgie des anciennes communautés. Il n'est pas question de revenir à ces temps barbares un peu trop idéalisés. Les liens communautaires ont un prix, notamment le prix du sang qui empoisonne les familles avec des vendettas sans fin. Il faudrait réaliser à quel point ces moeurs primitives étaient inacceptables et toutes les libertés que nous avons gagnées dans nos sociétés pacifiées, certes non sans multiples autres défauts.

    L'étude qui compile les compte-rendus ethnographiques ne trouve en tout cas qu'un pourcentage de 15% de morts dans les guerres entre tribus, elles aussi rituelles, comme pour maintenir leurs identités propres, mais moins meurtrières que les règlements de compte internes. Ce n'est d'ailleurs guère différent aujourd'hui où la plupart des meurtres se font encore en famille...

    Ce n'est sans doute pas une raison de minimiser l'importance de guerres qui seront de plus en plus décisives à mesure que civilisation et richesses se développeront (depuis le Néolithique et surtout depuis l'invention de l'écriture, du bronze, du fer, des chevaux), sans forcément augmenter le nombre de morts par violence, donc. Il n'est pas mauvais cependant de ne pas réduire l'origine de la violence au rejet de l'autre ni aux phénomènes de groupe. Il faut souligner aussi comme ces vendettas n'ont rien de "naturel", plutôt entièrement "culturelles", relevant d'une arithmétique des morts qui est entièrement prise dans le langage.

    Une écriture chinoise vieille de 5000 ans

    Lien

    - Une écriture chinoise vieille de 5000 ans

    Les Chinois ont toujours revendiqué l'ancienneté de leur civilisation mais leurs dynasties mythiques et le manque de traces archéologiques faisait douter jusqu'ici de leurs datations qui ne paraissent plus aussi fantaisistes puisqu'on vient de trouver ce qui ressemble à une écriture primitive seulement quelques siècles après les premières écritures sumériennes.

    Les inscriptions trouvées sur des objets, au sud de Shanghai, seraient à peu près de 1.400 ans antérieures à plus ancienne trace écrite de la langue chinoise jusqu'ici.

    L'une des pièces comporte six formes de mots comme enchaînés, ressemblant à une courte phrase.

    "Ils sont différents des symboles que nous avons vu par le passé sur des artefacts. Leurs formes et le fait qu'ils aient l'air de phrase indique qu'ils sont l'expression d'un sens."

    Les six personnages sont disposés en ligne, et trois d'entre eux ressemblent au caractère chinois actuel pour les êtres humains. Chaque symbole comporte de deux à cinq traits.

    "Si cinq à six d'entre eux sont enchaînés comme dans une phrase, ce ne sont plus des symboles, mais des mots".

    "Si vous regardez leur composition, vous verrez qu'ils sont plus que des symboles".

    Pour l'instant, les chercheurs chinois ont convenu d'appeler cela une écriture primitive, un terme vague qui suggère que les marques de Liangzhu sont quelque part entre les symboles et les mots.

    - Les idéogrammes chinois sont des signes divinatoires

    Les plus anciens idéogrammes, datés du 16° siècle av. JC, avaient été trouvés sur des carapaces de tortues ou autre support divinatoire. On comprend bien l'intérêt de fixer matériellement des prédictions et celles-ci ont eut un rôle aussi dans l'invention de l'écriture au Moyen-Orient et les débuts de l'astrologie mais vite supplantée par l'usage administratif. Ce n'aurait pas été le cas en Chine, la thèse de Léon Vandermeersch dans son dernier ouvrage, "Les deux raisons de la pensée chinoise" (sous titré "Divination et idéographie") étant qu'elle aurait été inventée sous le règne de Wu Ding (13° siècle av. JC) spécifiquement pour la divination. C'est ce qui expliquerait que les idéogrammes chinois se distinguent bien sûr de l'écriture alphabétique mais aussi des hiéroglyphes par leur composition structurée (on voit cependant qu'elle devait s'inspirer d'une "écriture primitive" divinatoire antérieure à sa normalisation étatique).

    Pour Léon Vandermeersch, l’origine et la spécificité de l’écriture chinoise réside dans le fait qu’elle invente des inscriptions d’équations divinatoires. Ce n’est que bien plus tard, au VIII° siècle de notre ère, que l’écriture chinoise, au travers diverses transformations que nous pourrions qualifier d’idéographisation en écho à la grammatisation, s’est généralisée comme une pratique d’écriture qui retranscrit la parole.

    "Lettré" en chinois se dit "ru", étymologiquement "faiseur de pluie" ; or la danse chamanique a survécu comme danse pour faire tomber la pluie.

    J'avais souligné il y a longtemps que la civilisation chinoise avait conservé des aspects chamaniques qui pourraient donc se retrouver dans son écriture. De là à vouloir opposer le chamanisme des chinois à une supposée théologie occidentale, cela semble un peu simplet (encore l'affrontement des essences alors que la science est universelle).

    A lire aussi, sur le même blog, le billet plus ancien sur l'écriture comme grammatisation de la langue, invention technique apportant une réflexivité, un savoir de la langue impossible avant, la grammaire étant auparavant inconsciente.

    Dépeçage de la viande, il y a 2 millions d’années

    Lien

    - Dépeçage de la viande, il y a 2 millions d'années

    Il y a 2,6 millions d'années, commence la période où les paléoanthropologues situent l'émergence du genre Homo. Elle est caractérisée par un grossissement du cerveau des hominidés, qui entraîne une demande accrue en calories. On observe aussi l'apparition des premières pierres taillées et des premières traces, peu nombreuses, de leur utilisation sur des os d'animaux. Tous ces indices suggèrent que c'est à cette époque que les hominidés auraient commencé à consommer de la viande. Un site (Kanjera) mis au jour au Kenya par une équipe internationale et daté de 2 millions d'années confirme que ce comportement carnivore était déjà en place à cette époque, et même que les hominidés chassaient.

    Des coupures présentes sur les os montrent en effet que ces animaux ont été dépecés pour en récupérer la viande. Les hominidés ont également laissé près des os des milliers de pierres taillées et d'éclats.

    Comme on y trouve des carcasses entières, ce serait une preuve de la pratique de la chasse (rien d'étonnant, les chimpanzés chassent aussi) bien qu'ils aient été plus souvent charognards, se nourrissant notamment de la cervelle des animaux, inaccessible aux autres prédateurs.

    Ils semblaient préférer les têtes, surreprésentées sur le site. Bien que lourdes à transporter, ellcontiennent de la matière cérébrale, très nutritive, qui constitue une ressource de choix dans des prairies dépourvues de noix et de fruits. La robustesse de la boîte crânienne rend cette ressource inaccessible à la plupart des animaux, hyènes exceptées. Avec leurs outils, les hominidés étaient la seule autre espèce à pouvoir y accéder.

    Quand on sait que l'augmentation du volume cérébral dépendait d'un apport nutritif supplémentaire, il est assez troublant qu'on ait commencé à manger de la cervelle pour cela !

    L’homme lance des pierres depuis 2 millions d’années

    Lien

    - L'homme lance des pierres depuis 2 millions d'années

    Cela fait quelque temps que la découverte de stocks de galets avait mené à l'hypothèse de l'utilisation du jet de pierre aux tout début de notre humanité pour se défendre des prédateurs et d'occuper ainsi le sommet de la chaîne alimentaire mais aussi de se nourrir plus régulièrement de viande, ce qui serait nécessaire au développement du cerveau. C'est donc très important et relié aux premières pierres taillées.

    Une étude vient de montrer que notre force de lancer, bien supérieure à celle de chimpanzés plus forts pourtant, est due à une conformation de l'épaule qu'on trouve seulement à partir d'Homo erectus et qui permet "d'armer" le lancer (comme sur la photo) pour une détente fulgurante.

    on a effectivement des traces de consommation de viande à cette époque mais je me demande quand même pourquoi ce serait la viande et non pas le poisson qui aurait nourri la croissance du cerveau ? Le problème, c'est que nos ancêtres qui vivaient au bord de mer sont inaccessibles depuis la montée des eaux de l'interglaciaire. Reste que le jet à distance pourrait être décisif pour l'hominisation (précurseur de la désignation?), même si les chimpanzés le font déjà ponctuellement (et même des réserves de munitions comme on a vu dans un zoo suédois).