Le Moyen Âge d’Henri Pirenne

Temps de lecture : 2 minutes

Pirenne voyait dans la constitution d’un espace européen cohérent (replié sur soi), théâtre d’une période appelée « Moyen Âge », la conséquence non pas des invasions barbares (germaniques) mais de l’essor de l’Islam et de l'arrêt (relatif) des échanges entre les rives opposées de la Méditerranée.

Non seulement la thèse centrale de "Mahomet et Charlemagne" récusant le triomphe des royaumes barbares et de la culture germanique sur l’Empire romain, mais encore la thèse – propre à "l’Histoire de l’Europe" – de la soumission par la Réforme des sujets à leur prince (cujus regio, ejus religio) renforçant à la fois la subordination des uns et l’autoritarisme de l’autre. C’est ce qui amène Pirenne à affirmer qu’au plan politique, l’Allemagne est "en retard" par rapport aux États-nations occidentaux qui ont établi des institutions représentatives dès les XVIIe et XVIIIe siècles.

Source : Le Moyen Âge d’Henri Pirenne - La Vie des idées

38 vues