Une petite histoire (actualisée) de la philosophie

De l'ignorance socratique à la rationalité limitée
  • Désir et critique de la sagesse chez Socrate
    L'apprentissage de l'ignorance (-Vè)
  • Amour et vérité
    Sur le Phèdre de Platon et ses âmes ailées (-IVè)
  • L'évolution d'Aristote
    Des idées aux causes efficientes et matérielles
  • Les philosophies du bonheur (Empire)
    Stoïcisme, épicurisme et sceptiques
  • La pénétration de la science dans la philosophie
    Descartes, Spinoza, Leibniz (XVIIè)
  • Pascal, la misère de l’homme et son terrible ennui
    L'échec de la philosophie
  • Le nihilisme de Nietzsche
    La mort de Dieu et le nihilisme du surhomme
  • Comme Un (XIXè)
    Matérialisme et spiritualité
  • L’erreur de Marx
    Entre Hegel et Darwin
  • La division du sujet (XXè)
    Bergson, existentialisme, structuralisme, post-modernisme
  • A propos d’Alain
    Le devoir d'être libre
  • La liberté contre l'identité chez Sartre
    L'identité nous réduit à un objet
  • Ce n'est que le recueil des textes d'un parcours qui s'achève (complété par quelques articles postérieurs). Il n'était pas du tout prémédité de me lancer dans une histoire de la philosophie commencée par la nécessité d'un retour à la conscience de notre ignorance, notamment en politique, et qui s'est enchaînée ensuite en réponse à des questions très actuelles, un contexte politique qui explique qu'il ne soit question ici que de philosophie européenne et que la philosophie française y soit privilégiée. Il y a bien sûr un absent considérable, Hegel qui est pour moi le plus grand philosophe avec Aristote, mais sur lequel j'ai beaucoup écrit déjà.

    J'avais annoncé une suite sur les vérités éternelles des philosophies et religions mais le texte "La raison dans l’histoire" me semble assez décevant...

    copyleftcopyleft