Utiliser la cendre pour produire de l’hydrogène

- Utiliser la cendre pour produire de l'hydrogène

La technique consiste à placer les cendres dans un environnement dépourvu d'oxygène. La cendre est humidifiée avec de l'eau, ce qui suffit à produire de l'hydrogène.

Cette technique aurait un potentiel important : 20 milliards de litres d'hydrogène par an, soit 56 gigawatts-heures (GWh). Calculé en électricité, c'est l'équivalent des besoins annuels de près de 11.000 maisons individuelles.

Les chiffres donnés, qui ne paraissent pas si considérables, concernent la Suède. C'est uniquement la cendre la plus lourde qui est utilisée et qu'on laisse à l'air libre pendant six mois pour éliminer ses métaux lourds mais la simplicité de la méthode est très séduisante.

Il y a par ailleurs une nouvelle méthode bon marché de produire de l'hydrogène avec des électrodes faits de fer, cobalt et nickel.

copyleftcopyleft 

3 réflexions au sujet de « Utiliser la cendre pour produire de l’hydrogène »

  1. Si c'est aussi simple que ça c'est en effet intéressant. Mais cette cendre serait peut-être déjà utilisée pour autre chose... D'ailleurs qu'en est-il des restes après la production d'hydrogène ? si on se retrouvait avec des déchets toxiques ce serait moyen, si ça se trouve on pourrait coupler plusieurs réutilisations de divers types les unes à la suite des autres.

    • Il y a des pays qui utilisent la cendre pour faire les routes par exemple mais pas la Suède, notamment parce que la cendre est toxique mais en la laissant 6 mois à l'air libre, on la détoxifie justement et donc ce qui reste doit pouvoir se recycler facilement.

  2. Bonsoir.

    Peut-être les « restes » pourraient-ils toujours être utilisés comme l’est la cendre n’ayant pas servi à ce procédé alléchant: émaillage des poteries, lessive... Mais tout ça n’en use que très peu.
    Quoi qu’il en soit, je préfère des cendres à des restes d’uranium, au tritium au robinet, etc. ;-)))).

    Et toujours merci pur ce blogue excellent.

Les commentaires sont fermés.