Fin de la revue des sciences

La revue du mois de mars devait être la dernière. J'ai essayé depuis une autre formule qui s'est révélée moins intéressante avec une charge de travail plutôt supérieure, ce qui fait que j'ai tenté de revenir à l'ancienne formule le mois dernier mais, comme annoncé dans un commentaire du 18 août, cette fois il n'y aura plus de revue des sciences publiée sur le blog. Cela me prend en effet beaucoup trop de temps alors qu'il faut que je trouve des revenus complémentaires n'ayant plus les moyens de vivre.

Il pourra y avoir quelques brèves de temps en temps, selon mes disponibilités, mais sans doute assez peu (il n'y en a eu que 3 au mois d'août).

En fait les revues des sciences seront publiées ensuite mais tronquées et en différé.

copyleftcopyleft 

30 réflexions au sujet de « Fin de la revue des sciences »

  1. Ce sera trop triste de ne plus vous lire. Vos articles de réflexion d'une haute qualité synthétique, toujours en perspective avec la fragilité et la complexite de la condition humaine et la difficulté de l'action politique, construits toujours avec une multitude de références adéquates, sont magnifiques. N'y a -t-il pas moyen de collaborer avec un journal ou une revue, ou essayer de trouver de la publicité pour le blog (revues de qualité, etc) ?

  2. Dommage pour vos lecteurs,
    je vous souhaite de trouver de quoi vous assurer votre subsistance.
    Déplorable époque ou les acquis sociaux obtenus à la libération,
    aient été détruits dès l'élection des présidents banquiers (Pompidou-Giscard) au profit de la finance pour ses spéculations.
    Les meilleurs sont à présent dans des situations précaires alors que ces oisifs profiteurs manipulent les élus pour détourner la richesse publique vers les siphonages privés.

  3. Que dire d'autre ! c'est un pur scandale que des personnes de qualité comme Jean Zin n'arrive pas à vivre alors qu'il est INDISPENSABLE, et devrait être déclaré d'utilité publique avec une rente à vie de l'état, (cela ne va pas lui plaire! lui qui condamne le système salarial! tant pis ce sera l'unique exception!! un peu d'humour c'est le moment!) pendant ce temps un nombre incalculable de crétins,d'inutiles,de parasites,de malfras politiques et tant d'autres etc...sont grassement payés! le travail de titan d'une qualité rare,et si utile aujourd'hui dans ce monde de confusion absolue,qu'accomplit Jean Zin doit être impérativement soutenu et doit perdurer, pour cela je propose une souscription qui lui sera intégralement reversée,ou versée directement avec son accord, à voir les modalités de l'organisation de cette souscription.
    Se priver de Jean Zin serait une erreur absolue, impardonnable et inexcusable,tant sur le plan moral que sur le plan citoyen!
    Je suis un lecteur assidu depuis des années,et grâce à lui étant devenu un vieux con,j'ai su garder ma curiosité,mon appétit d'information et de connaissance intact! je lui dois beaucoup et je pense ne pas être le seul! c'est un des rares espaces de culture et de réflexion qui échappe au prêt à penser,au bavardage inutile et aux logorrhées sorbonacres et universitaroïdes de tous genres
    Je laisse mon Mail pour tous ceux et celles qui voudront bien participer à mon idée : jf.masson1@aliceadsl.fr
    Merci pour lui, et pour nous de continuer à avoir le plaisir de le lire!!
    Que l'on se comprenne bien, ce n'est pas un acte de solidarité, ou si peu !c'est surtout un acte égoïste!!

  4. La situation dans laquelle se trouve Jean Zin devient malheureusement le lot de beaucoup.
    Les parasites qui siègent et décident pour leurs maîtres, à notre détriment, commencent à m'ulcérer gravement, qui va se réveiller enfin ?

    De tout coeur avec lui.

    • oui jean que le sort t'épargne , bien à toi ... indique ton chiffre pour continuer ton blog chaque mois et lançons une souscription , moi même avec des tous petits revenu , je suis prête à payer chaque mois entre 5 et 10 euros pour te lire . si on est 100 ça fait entre 500 et 1000 euros par mois . admettons même 400 par mois il me semble qu'avec cela tu es pérenne au rsa ... ?? non ??

    • Vu la somme de lectures et de rédactions de J Zin, la qualité de sa réflexion et de ses commentaires, un objectif mensuel de dons et une évaluation du nombre de ses lecteurs pourrait permettre de déterminer combien verser annuellement par chacun d'eux pour le sortir de la difficulté. Sans être Bill Gates, je peux contribuer sur une base stable puisque ses aptitudes ne sont que peu reconnues.

  5. Moi je ne peux ni contribuer ni faire le même travail mais les questions scientifiques me laissent de toute manière froid!

  6. Alors là vraiment, la fin de la revue des sciences, c'est la putain (et pardon pour le gros mot) de mauvaise nouvelle de la rentrée... Je sais, c'est un commentaire fort égoïste parce que visiblement, c'est surtout une question de survie. Mais merde (re-pardon) quand même !!!!

  7. Merci à tous, je ne sais quoi répondre car il y a 2 problèmes distincts quoique reliés, la question du temps et celle de l'argent. Ayant épuisé toutes mes réserves mises de côté ces dernières années où j'avais un salaire ou le chômage, je ne peux plus couvrir mes frais avec le peu que je gagne. Il faut donc absolument que je trouve une autre source de revenu. Comme je n'ai pu en trouver jusqu'ici, votre soutien peut sans conteste m'aider comme il a pu m'aider déjà à passer des périodes difficiles mais je suis conscient des difficultés à me supporter, ne pouvant "répondre à la demande" ni m'engager à rien, déroutant plutôt mes supporters et perdant assez rapidement en général mes généreux donateurs. Je ne crois donc pas que cela puisse être durable et préfèrerais ne pas devoir solliciter ainsi mes lecteurs mais on verra bien et remercie beaucoup tous ceux qui veulent apporter leur contribution à mes recherches et critiques.

    J'avais déjà indiqué ce qui me semblait le complément minimum dont j'avais besoin et qui était de 500€, ce qui semble difficile à atteindre mais il y a déjà un peu plus de 100€ par paypal ce mois-ci !

    Il y a cependant un autre problème qui est celui du temps. J'ai annoncé le 18 août qu'il n'y aurait plus de revue des sciences car j'avais été coupé du monde pendant une semaine à cause d'un orage de grêle et qu'il était évident que je n'arriverais pas à rattraper le temps perdu étant donné mes autres obligations familiales, etc. Ce n'était donc pas une décision du début du mois et j'avais commencé la revue, que j'ai continué à faire mais sans être arrivé à la finir, raison pour laquelle j'ai confirmé que je ne la publierais plus. Le temps n'étant pas extensible, je pourrais essayer de refaire la revue s'il y a de la demande (il faut le dire) mais c'est pas mal de travail et ne peux m'y engager vraiment quelques soient les circonstances. Il ne semble pas que la revue intéresse d'ailleurs tellement de gens, un certain nombre ne s'intéressant qu'à la politique. Je crois qu'ils ont tort car notre monde dépend complètement des sciences et techniques mais il est vrai qu'on ne peut s'intéresser à tout. Pour ma part, je trouve indispensable de suivre cette actualité, c'est pour cela que j'ai fait cette revue, mais si je suis pris à un autre travail, je n'aurais plus le temps de m'y consacrer.

    Enfin, je n'ai pas dit que j'arrêtais le blog lui-même, bien que cela aussi dépend du temps disponible et que cela arrivera bien un jour. Le prochain article portera sur l'interprétation volontariste par Gentile (philosophe du fascisme italien) du matérialisme historique et des thèses sur Feuerbach de Marx où l'on voit l'origine des rouges-bruns (le rôle du marxisme dans la constitution des fascismes) jusqu'à contaminer les marxistes eux-mêmes, notamment Gramsci mais l'actualisme de Gentile peut être rapproché de l'activisme d'un Lukàcs et de ceux qu'il a inspiré, tout comme il peut préfigurer l'existentialisme. Je ne sais quand il sera prêt n'ayant pas le temps de m'y mettre avant plusieurs jours.

    • Sur le principe je ne suis habituellement pas pour le don sur le net concernant les blogs.
      Je navigue d’un blog à l’autre pour me tenir au courant des évolutions de la pensée des uns et des autres et pour former la mienne ; je n’ai pas de maître à penser et suis bien incapable de faire parti d’un groupe d’admirateur d’untel ou untel. Peu à peu je me détache de certains blogs qui après avoir éveillé ou accompagné ma « contestation » du système, me semblent tourner un peu en rond. Ma recherche est très « politique » au sens que je cherche à comprendre les choses et à tenter de trouver par où passer pour changer les choses, si on peut les changer. Cela me semble une perte de temps d’accumuler ou commenter des infos s’il n’y a pas d’issue politique concrète à ces réflexions.
      Dans le cas de Jean ZIN , il y a une grande admiration de ma part pour ses travaux et ses acquis dans différents domaines de la réflexion. Même si je suis très très loin de pouvoir tout comprendre du fait de mes propres carences.
      Il m’a aidé à relativiser les possibles de notre action et à modérer mon volontarisme.
      J’ai décidé d’envoyer un peu de soutien financier (10 € /Mois ) pendant quelque temps ; surtout à titre perso pour la sympathie qu’il m’inspire et ne souhaitant pas me tenir en dehors d’une aide dont il aurait besoin.
      Cela dit parfois là aussi le volontarisme a ses limites et peut par exemple faire perdurer des situations qui pourraient en cas de réel blocage trouver d’autres issues non programmées au départ.
      En tous cas Jean, n’hésites pas en cas de coup dur, tu as me semble t il quelques bons soutiens amicaux sur la toile.

      • Je suis toujours très étonné de ces soutiens dont j'ai effectivement si souvent bénéficié. Ce n'est pas que moi-même je sois très favorable à ces appels aux dons et seulement que nécessité fait loi...

  8. Tout d'accord avec vous Monsieur Zin. Mais vous ne m'enlèverez pas de la tête que la fin de la revue des sciences c'est une mauvaise nouvelle.

    Pour moi, pour tout ceux qui vous lisaient, pour tout ceux à qui vos lecteurs parlaient de leurs découvertes chez vous... Et d'une certaine manière pour vous aussi, j'en suis sûre. Parce que c'est la fin d'une aventure brillante, même si elle a épuisé votre temps libre ou pas et vos ressources financières.

    Le blog continue me direz vous.... ben oui, mais on a le droit d'être triste quand les bonnes choses ont une fin.

  9. La possibilité de partager les notes de blog directement sur FB ou les réseaux sociaux en général aurait certainement contribué à élargir considérablement l'audience de la revue. Et peut-être ramené plus de dons. Quoiqu'il en soit, bon courage pour la suite, et mille fois merci.

        • et moi avec tout ça je doute!! je doute encore souvent de ce que je fais ( surtout des images et une petite prose , pas complètement inutile) j'éprouve souvent jusqu'aux sangs la honte d'être un homme , si plein de limites d'erreurs et d'illusions !! je me cogne le cul nu dans la nuit et dans l'hiver!!nous cherchons notre passage : mon passage est aux arts plastiques !! dans leur version explosive et singulière ( ce qui est aussi une critique , mais c'est pas un délire , mais plus une folie d'ado attardé , de Rodolphe vénère et amère ( HO à l'HP ) , voir inquiétant !!

          je voudrais tellement autre chose , mais c'est pas moi mais l'adversaire qui choisit les armes du combat !! pendant 5 ans sarko à chier une carte postale par jour au JT ( hollande ne fait pas mieux avec son ministère de la bonne parole ), dans le râtelier du bétail ! moi je reste donc sur des cartes postale , et l'articulation : images / écrits , un art postale à distance et une mural-chimie dans la vraie vie comme une nouvelle forme d'art Déco !!

        • sauver notre cohérence en sauvant se lien si ténu entre ce que l'on vit et ce que l'on pense , le sauver pour l’électriser jusqu'à l'orage ... l'antifascisme est une fleur sauvage , tout droit sorti des alpages:)

          c'est une spéciale dédicace à ma tribu d'apache , qui sur le code pénal , trébuche !!! 🙂

    • on attend cela avec impatience , comme un uppercut soudain : une vague scélérate ! moussaillon !! foi de cadérousse , qui a les flics aux trousses !!

  10. En fait j'ai trouvé une façon de publier les revues des sciences de façon tronquée (sans les parties qui ne sont pas publiables) me laissant toute liberté de le faire ou pas...

Les commentaires sont fermés.