L’hormone du vieillissement

- L'hormone du vieillissement

Il y a différents facteurs de vieillissement mais son accélération post ménopause/andropause a clairement une origine hormonale qu'on pouvait attribuer à la baisse de la mélatonine mais on vient de trouver dans l'hypothalamus ce qui favoriserait l'inflammation (ce tueur silencieux) et réduirait la sécrétion de GnRH (gonadotropin-releasing hormone), hormone sexuelle nécessaire aussi à la production des neurones : la protéine NF-κB (nuclear factor kappa-light-chain-enhancer of activated B cells). En la bloquant, les souris vivraient 20% plus longtemps, ce qui n'est pas tant que ça mais démontre du moins que les hormones cérébrales ont bien un rôle important dans la dégénérescence programmée.

copyleftcopyleft