La crise chypriote profite à la monnaie virtuelle bitcoin

- La crise chypriote profite à la monnaie virtuelle bitcoin

Bitcoin

Avec les fermetures temporaires des banques et les craintes d'une taxe sur les dépôts à Chypre, le cours du bitcoin s'est envolé ces dernières semaines. Résultat : l'île en crise de la zone euro devient le premier pays au monde à accueillir un distributeur de cette monnaie virtuelle.

En deux semaines, il est passé de 40 dollars à 72 dollars pour un bitcoin. Avec le succès de cette monnaie sur l'île, Chypre est devenu le premier pays au monde à disposer d'un guichet automatique de bitcoin. Selon l'investisseur canadien Jeff Berwick à l'origine de cette initiative, ce distributeur permettra d'échanger des bitcoins contre une monnaie traditionnelle et vice-versa.

Adossé à aucune banque ou institution gouvernementale, le bitcoin s'est imposé en quelques années comme l'une des principales monnaies virtuelles du web avec l'équivalent de 800 millions de dollars en circulation. Permettant de réaliser des micro transactions sur Internet, elle est cependant soupçonnée de faciliter le blanchiment d'argent qui profiterait de l'anonymat offert par cette plateforme.

Le succès de cette monnaie virtuelle, dont on avait parlé à l'origine en septembre 2011, est étonnant malgré les limitations de son algorithme. C'est en tout cas la première monnaie mondiale (et numérique), aussi anonyme et sûre que du liquide mais sans aucune régulation. Le trésor US voudrait d'ailleurs la contrôler mais on ne voit pas bien comment...

[Ajout du 8 avril : le bitcoin atteint maintenant le montant extravagant de 147$ ! Voir aussi Rue89. On s'attend à un krach qui ne semble pas tellement possible sauf à interdire cette monnaie, ce qui ne semble pas non plus possible... Un article critique dénonce la pyramide de Ponzi d'une monnaie dont la valeur continue à monter de façon délirante, ce qui favorise sa thésaurisation, mais aussi en relativise l'anonymat puisque toutes les transactions sont publiques]

copyleftcopyleft