Ruée sur le krill

- Le krill, la petite crevette qui suscite de gros appétits

Composé de minuscules crevettes et crustacés, le krill (Euphosia superba) constituerait la première source de protéines au monde : entre 150 et 500 millions de tonnes, l'équivalent du poids de la population humaine !

En 2011, 181 000 tonnes de krill ont été pêchées, soit 44% de plus qu'en 2002.

Avec la diminution des stocks de poisson habituellement utilisés comme nourriture pour l'aquaculture (anchois, petit maquereau, sardine...), le krill apparait comme le nouvel eldorado. Les Chinois, eux, comptent utiliser la crevette directement pour l'alimentation humaine, sous forme de pâté ou de snack par exemple.

Mais c'est un autre débouché à haute valeur ajoutée qui depuis quelques années est au centre de tous les intérêts : celui des compléments alimentaires. Car le krill est particulièrement riche en "bons" acides gras omega-3 et en astaxanthine, un caroténoïde au fort pouvoir antioxydant (47 fois supérieur à celui des huiles de poisson).

Cet appétit inquiète les défenseurs de l'environnement. Car les stocks de ce petit crustacé dans les mers australes auraient diminué de 80% depuis les années 1970.

Même si la pêche n'est pas la principale responsable (le krill serait plutôt victime du réchauffement climatique, qui, en libérant certaines zones de la glace, amène de nouveaux prédateurs), certains scientifiques tirent la sonnette d'alarme.

Le krill est la nourriture de base des baleines, oiseaux marins, otaries, saumons, etc. Il semble que l'on remonte de plus en plus la chaîne alimentaire (il ne restera après que le plancton?). On pourrait s'en réjouir pour notre santé car il semble que ce soit un très bon aliment mais on risque aussi de déséquilibrer tout l'écosystème marin déjà fragilisé par le réchauffement climatique. Il y a encore pas mal de marge, tout de même, étant données les masses en jeu mais on racle le fond et comme pour les performances du numérique, on finit par se heurter à un mur physique ou biologique...

copyleftcopyleft