Le sel aggrave inflammation et maladies auto-immunes

- Le sel aggrave inflammation et maladies auto-immunes


Le sel incite les globules blancs à se spécialiser en "interleukine 17-produisant les cellules T auxiliaires". Celles-ci produisent une molécule appelée interleukine 17A (IL-17A) qui induit la destruction des agents pathogènes. Mais l'IL-17A aggrave également l'inflammation dans plusieurs maladies auto-immunes.

Dans les cellules humaines, l'excès de sel a fait monter en flèche la proportion d'IL-17A de 2% à 40%, multipliant par 10 ses concentrations.

copyleftcopyleft