Intégration mobile-PC-TV

Cela fait longtemps qu'on annonçait - notamment dans ma revue des sciences - l'intégration incontournable des différents dispositifs numériques, mais cela n'avait pas beaucoup avancé jusqu'ici et ce n'est que très récemment que j'en ai moi-même éprouvé la nécessité au point de changer de distribution linux (de linux Mint à Kde et Neon), juste pour utiliser Kdeconnect qui intègre bien le mobile au portable - ce que j'ai trouvé effectivement très pratique. Même si cela ne marche pas toujours parfaitement, voilà de quoi compléter l'utilisation de Chromium, Mkchromecast ou Vlc permettant de passer sur la télé le son ou l'image (cast de l'écran ou de la fenêtre), tout comme on peut le faire à partir du mobile.

Kdeconnect permet surtout aux vieux comme moi, qui ne tapent pas leurs messages sur le mobile avec leurs deux pouces, de les rédiger sur un clavier d'ordinateur avant de les envoyer en sms notamment. [en fait je n'ai pas réussi à envoyer directement des sms de l'ordi mais le partage du "presse-papier" permet de copier un texte de l'ordi dans la zone de saisie du mobile ou bien faire la saisie avec le clavier de l'ordi].

Tout ceci peut passer pour purement anecdotique mais témoigne pourtant de la façon dont l'évolution technologique s'impose à nous car, bien qu'ayant été informaticien, je n'ai rien d'un geek adoptant immédiatement les dernières nouveautés. Je n'avais aucun besoin de mobile, d'autant plus que je vis dans la campagne profonde, en "zone blanche" toujours non couverte par les antennes. On m'en a quand même offert un, qui restait presque toujours éteint, y compris quand on a pu bénéficier du femtocell de la freebox donnant accès au réseau malgré tout (avec un forfait à 0€).

Cela a changé seulement quand le mobile est devenu indispensable ou presque, pour la sncf d'abord puis pour la banque et de nombreux services, officiels ou non, afin de confirmer notre authentification surtout, enfin tout simplement pour communiquer avec des artisans, des fournisseurs, des livreurs, des amis ou voisins dont on n'a pas l'email. On peut s'en passer mais en se compliquant bien la vie. L'un des intérêts est de pouvoir envoyer des sms sans déranger personne (progrès sur le téléphone) mais, dès lors qu'on doit compter sur son mobile pour rester en contact, on a tendance à ne plus s'en séparer, devenant une sorte d'outil universel à portée de main qu'on gagne à coupler à son ordinateur de bureau aussi bien qu'à la télévision (pour la musique ou les vidéos youtube).

Certes, on peut s'effrayer comme pas mal de beaux esprits de cette nouvelle dépendance d'une prothèse numérique, sauf qu'elle nous délivre d'anciennes dépendances (permet de couper quand on veut) et nous ouvre à toutes sortes de possibilités (comme les réseaux sociaux). On peut souligner aussi le rôle de la musique dans l'adoption du numérique mais les déterminants principaux sont bien utilitaires et imposés, la généralisation des mobiles finissant ensuite par les rendre obligatoires quelque soit la résistance qu'on croit pouvoir y opposer.

Une fois que le mobile s'est imposé dans mon quotidien, bien que très rarement pour téléphoner, une des choses les plus pénibles pour des gens comme moi, était effectivement la rédaction des sms avec le clavier virtuel du mobile. C'est ce qui m'a fait découvrir Kdeconnect et les avantages de cette intégration de tous les appareils numériques, intégration dont on parlait depuis si longtemps (avec des projets qui faisaient par exemple du mobile l'unité centrale d'un portable, trop limité cependant, associer mobile et pc est bien plus intéressant). Cela m'a amené à migrer d'Ubuntu et de linux Mint à Kubuntu et Neon, tout simplement parce que Kdeconnect ne marchait pas aussi bien avec Mint (ni le gsconnect supposé adapté à gnome). En fait, après des dizaines d'années avec gnome, j'étais passé depuis quelques mois à cinnamon puis Mint qui me plaisaient bien (sauf les icones), plus que kde en tout cas, mais à chaque fois il y a toute une série d'opérations pénibles à répéter pour que ça marche.

Je milite depuis longtemps pour les logiciels libres qui ont l'avantage pratique décisif de donner accès en ligne à tout ce dont on peut avoir besoin... du moins en théorie car souvent il faut y consacrer un temps incroyablement long de recherches sur google pour arriver à faire marcher des programmes qui manquent de tests et de mode d'emploi ou de résolutions de problèmes, semblant réservés aux initiés (il faut ainsi changer de version pour faire marcher mkchromecast). Je trouve aussi incroyable qu'il n'y ait pas d'éditeur de texte linux à la hauteur de Textedit (avec, à la fois, fenêtres restaurées au démarrage et vérification orthographique) alors qu'il y a surabondance d'éditeurs de codes de toute sorte. Il y a encore du chemin à faire !

Du moins, on peut avoir dès maintenant des fonctionnalités comme cette intégration mobile-PC-TV que la plupart des systèmes d'exploitations ne proposent pas encore à ce jour, ce qui ne devrait plus être possible à très court terme, témoignant pour le grand public au moins d'une nouvelle phase, de grandes conséquences à long terme, de la numérisation de nos vies qui ne fait que commencer et sans que cela ne relève donc d'un choix de société ou individuel, comme on voudrait nous en persuader, sans égards non plus ni pour les crises locales ou globales, ni pour nos égarements politiques.

24 vues

4 réflexions au sujet de “Intégration mobile-PC-TV”

    • Oui, cela concerne sans doute peu de monde, aussi peu doués que moi et dépend aussi de la longueur des sms qui font plus que quelques mots. En tout cas pas de quoi, pour la plupart, passer 15 jours à changer de système d'exploitation d'autant qu'il me semble que l'intégration devrait bientôt être proposée partout (en fait j'ai surtout passé beaucoup de temps à essayer de faire marcher kdeconnect avec Mint, sinon changer d'OS ne prend pas beaucoup plus d'une journée quand on prend l'habitude).

      Il faut dire que, pour ma part je trouvais un intérêt à explorer différentes versions d'Ubuntu, ce que je n'avais pas le temps de faire avant. C'est l'avantage de la retraite de pouvoir perdre son temps en l'absence d'échéance impérieuse. Et se laisser absorber par des problèmes informatiques permet d'oublier un peu le reste du monde et sa désespérance !

      L'article se veut juste un retour d'expérience critique sur linux et une façon de prendre date sur l'intégration effective de nos différents appareils numériques.

      Répondre
  1. Personnellement j'essaie un maximum d'utiliser des applications web.
    J'essaie de trouver des solutions auto-hébergées basées sur le logiciel libre. De manière générale je suis frustré par l'absence de solutions décentralisées autres que pour les réseaux sociaux. Utiliser des solutions bureautiques et tout stocker chez soi c'est la dépendance totale à son propre matériel, il faudrait un peu de stockage dispersé (et même du partage de ressources de calcul). J'imagine hélas que ce type de solution est rendu difficile par les gouvernements qui s'intéressent surtout à faire respecter les licences de copyright et les péages mis en place par les industries traditionnelles, mais enfin c'est casse-pied.

    Pour les SMS il existe des applications Android qui permettent la synchronisation avec un client web. Et là je teste Signal (je ne sais pas pourquoi, les gens s'enthousiasment pour Signal mais pas pour Element) mais c'est un client lourd, je préfèrerais un client web.

    En terme d'éditeur de texte... il y a tellement d'usages différents, que c'est difficile de prendre une position définitive. Moi dernièrement je suis tombé amoureux de One Note, j'avoue, du Microsoft, au boulot. Je ne trouve pas aussi bien dans le monde du libre. Sur https://organisologie.com j'ai découvert Workflowy, mais ça me plait beaucoup moins. Sinon en bureautique j'aime bien OnlyOffice. Encore une fois je n'aime pas trop les clients lourds.

    Répondre
    • C'est un peu différent une intégration du mobile à l'ordi et des applications spécifiques entre plusieurs appareils. J'ai insisté sur le sms qui était le plus utile pour moi mais il y a d'autres fonctions permettant d'intégrer les notifications, la musique, les fichiers, le presse-papier, etc. Une intégration automatique de son mobile proposé par tous les systèmes d'exploitation me semble plus d'avenir.

      Répondre

Laisser un commentaire

To create code blocks or other preformatted text, indent by four spaces:

    This will be displayed in a monospaced font. The first four 
    spaces will be stripped off, but all other whitespace
    will be preserved.
    
    Markdown is turned off in code blocks:
     [This is not a link](http://example.com)

To create not a block, but an inline code span, use backticks:

Here is some inline `code`.

For more help see http://daringfireball.net/projects/markdown/syntax