L’invincible liberté

Temps de lecture : < 1 minute

L'enthousiasme de la jeunesse iranienne pour la première révolution féministe témoigne de la force irrépressible du besoin de liberté qui n'est pas une lubie de l'Occident décadent droit-de-l'hommiste mais bel et bien une aspiration universelle. Evidemment, le risque que cela se finisse en massacre est très grand, puisque pouvant se faire au nom de Dieu, mais qu'on brave ainsi la mort témoigne d'autant plus de la détermination d'un désir d'émancipation qui ne craint pas de s'y exposer - et l'écrasement éventuel du mouvement ne suffira pas à rejeter dans l'oubli cet élan libérateur qui finira par avoir gain de cause.

En fait, c'est dans le monde entier que la jeunesse éduquée ne peut plus supporter le patriarcat traditionnel, la répression sexuelle et les contraintes arbitraires du vieux monde (un peu comme Mai68 en France). C'est la même jeunesse qui a fui la Russie en guerre et sa grande régression culturelle. On peut penser qu'elle se manifestera aussi en Chine un jour ? et en Turquie ? C'est en tout cas ce que laisse penser une jeunesse connectée et uniformisée plus que jamais sur toute la planète, mobilisée de plus par les urgences écologiques, habitant bien une toute autre planète que leurs parents et leurs ancêtres.

Imaginez l'énergie qui pourrait venir de cette jeunesse cosmopolite inaugurant une nouvelle ère de libertés, de féminisme et de conversion écologique (d'unité planétaire). C'est sans doute inutile rêverie mais c'est le message que nous adressent, au quarantième jour du soulèvement, ces iraniennes qui subissent l'oppression des mollahs intégristes depuis plus de 40 ans pourtant, et montre qu'il y a un énorme potentiel révolutionnaire dans ces dictatures qui relevaient la tête dernièrement avec la fascisation des esprits mais ne seront pas notre avenir. C'est du moins ce que nous fait entrevoir le courage et la joie des femmes qui enlèvent enfin leur voile et retrouvent leurs libertés perdues de chanter et danser dans les rues - perspective de renouveau plus ou moins lointaine et parsemée de drames mais qui dessine un horizon possible pour nos prochaines années ?

247 vues

3 réflexions au sujet de “L’invincible liberté”

  1. Si le changement social et sociétal viendrait de cette nouvelle génération qui relève la tête, avec le courage que l'on sait en Iran, la démographie vieillissante expliquerait peut être la progression de l'extrême droite en Europe.

  2. Bonjour,
    je ne pense pas qu'il s'agisse que d'un problème de génération.
    Penser la jeunesse comme une entité homogène politiquement et idéologiquement est une erreur. Il y a certainement beaucoup de jeunes du côté des "gardiens de la révolution" intégristes et réacs qui répriment une autre partie de la jeunesse dont les aspirations sont progressistes.
    Idem en Russie.
    Internet et les réseaux ont accéléré une internationalisation des courants idéologiques progressistes mais aussi hélas des idéologies réacs, nationalistes, fascistes, racistes...La jeunesse est un des enjeux de la bataille idéologique et elle n'est pas forcément gagné globalement partout aux idées progressistes...mais ça fait du bien de l'imaginer, le combat continue !

    • Je suis d'accord bien sûr, la jeunesse n'est pas homogène et les plus âgés ne sont pas absents mais il y a quand même des effets de génération et des nouveaux modes de communication. On peut dire la même chose des femmes qui peuvent être très conservatrices aussi mais là, ce sont bien des jeunes femmes qui ont lancé le mouvement même si les hommes l'ont rejoint.

Les commentaires sont fermés.