Un solaire plug&play anti-coupure

Temps de lecture : 4 minutes

En ces temps troublés je m'étais décidé à m'équiper d'un minimum de panneaux solaires que j'avais cru dans mes (faibles) moyens, faciles à acheter et installer soi-même, hélas non ! Même dans la vie quotidienne, on peut être frappé à quel point la réalité est très éloignée de l'idée qu'on s'en faisait, et surtout plus complexe.

Etant donné le nombre d'offres différentes, de nos jours l'achat d'un équipement exige souvent un gros travail d'information et de comparaison. Acheter devient un véritable métier, ou plutôt cela veut dire qu'on se plante souvent par manque de compétence. En tout cas, bien qu'y ayant passé trop de temps déjà, je n'ai pas trouvé ce que je cherchais à un prix abordable : des panneaux solaires plug&play qui peuvent marcher même quand il y a une coupure de courant. C'est ce que j'ai découvert comme étant impossible actuellement alors que j'imagine, peut-être faussement, qu'un mécanisme adapté pour le rendre possible ouvrirait le solaire au marché de masse à prix discount pour accélérer la la transition énergétique ?

J'y pensais depuis plus de deux ans quand j'ai vu arriver les premiers panneaux plug&play à moins de 800€ même si je n'avais pas les moyens de me les payer alors. En effet, comme il n'y a pas de main d'oeuvre, des petites installations deviennent envisageables. Une fois les panneaux montés, il suffit de les brancher sur une prise pour injecter le courant dans le circuit. Rien de plus simple mais il y a un hic. Du coup les panneaux ne produisent plus d'électricité en cas de coupure or, cela leur ôte une grande partie de leur utilité à mes yeux, habitant un coin relativement isolé où ce ne serait pas du luxe.

Les raisons pour lesquelles les panneaux ne marchent plus en cas de coupure sont sérieuses, évitant notamment électrocutions et court-circuits. C'est le genre de raisons auxquelles on ne pense pas a priori mais qui rend pour moi l'investissement à peu près inutile, sa rentabilité étant insuffisante sinon pour le justifier au vu de mes ressources. Il est tout-de-même absurde d'avoir des panneaux solaires et ne pas pouvoir s'en servir en cas de coupure. D'un autre côté le nombre de coupures jusqu'ici ne justifie pas l'achat d'un onduleur. Ni la production quotidienne d'électricité, ni la production en cas de coupure ne sont suffisants mais bien leur combinaison. Certes, le problème peut être résolu avec un double circuit mais on n'est plus dans les mêmes prix. Ce qu'il faudrait, c'est un petit commutateur pas cher permettant de réinjecter le courant dans la maison (après disjonction et intervention manuelle ?) mais cela ne semble pas si simple, notamment parce que les panneaux plug&play ont besoin du signal EDF pour fonctionner, signal absent en cas de coupure justement.

On parle ici d'un potentiel produit de consommation courante à petit prix, pas de grands travaux ni d'installations sur les toits, qui sont effectivement bien subventionnées mais restent quand même trop chères (et inadaptées pour ma maison traditionnelle). Des solutions que je ne connais pas sont peut-être déjà disponibles à des coûts raisonnables, c'est pourquoi je fais appel aux conseils de ceux qui en connaissent - et sinon aux innovations nécessaires pour avoir un kit solaire basique plug&play et anti-coupure. Ce qui est sûr, c'est que pour l'instant, cela reste trop compliqué et insatisfaisant alors même que les coûts ont chuté (mais il faudrait rapatrier de Chine la production de panneaux avertit l'AIE).

370 vues

1 réflexion au sujet de « Un solaire plug&play anti-coupure »

Laisser un commentaire

To create code blocks or other preformatted text, indent by four spaces:

    This will be displayed in a monospaced font. The first four 
    spaces will be stripped off, but all other whitespace
    will be preserved.
    
    Markdown is turned off in code blocks:
     [This is not a link](http://example.com)

To create not a block, but an inline code span, use backticks:

Here is some inline `code`.

For more help see http://daringfireball.net/projects/markdown/syntax