Revue des sciences avril 2014

  • La reconnaissance visuelle chez les insectes
  • Stimuler le cerveau pour stopper la dépression
  • Inflation : les ondes gravitationnelles du Big Bang enfin découvertes ?
  • Pas de firewall à l'horizon des trous noirs
  • La thermoélectricité
  • L'exploitation des insectes de l'alimentation à l'énergie
  • Des plantes bioniques
  • Récupérer avec un aimant le phosphore des eaux usées
  • Du génome au transcriptome
  • Un chromosome de levure artificiel et optimisé
  • Les dauphins se servent du poisson globe comme drogue hallucinogène
  • Reconstitution 3D en temps réel de l'activité du cerveau à partir de l'EEG
  • Des centaines de formes de neurexine et donc de synapses
  • Permanence des hiérarchies
  • Suspendre la vie des patients avant de les opérer
  • Un check-up sur une puce
  • Un antibiotique activé par la lumière
  • Nettoyer les cellules mortes
  • Des cellules de la peau transformés en neurones montrent la cause des troubles bipolaires
  • Les lentilles de contact intelligentes de Google
  • Des drones jetables avec des imprimantes 3D
  • Snoopy, le drone qui peut espionner les smartphones
  • Un visage de robot expressif par projection d'images

Continuer la lecture

Revue des sciences mars 2014

  • L'inconscient cognitif
  • L'ordinateur quantique
  • Pour Lee Smolin le temps existe, pas l'espace
  • Un univers qui émergerait du vide
  • La matière noire : des neutrinos stériles ?
  • Prévoir l'éruption des volcans ?
  • La supraconduction à température ambiante avec du graphène
  • Des nanostructures thermoélectriques pour réduire les pertes de chaleur
  • Un robot tondeuse qui marche à l'herbe
  • Les mutations les plus courantes dominent les plus adaptées
  • Des virus à l'origine des multicellulaires ?
  • La reproduction épigénétique
  • Comment sont reliés taille et métabolisme
  • Des mâles XX en l'absence de FOXL2
  • Le lait maternel s’adapte au sexe du bébé
  • Le lancer: une activité strictement masculine durant la préhistoire
  • Un implant cérébral pour enregistrer la mémoire et la restaurer quand on la perd
  • Comment le cerveau fabrique la religion
  • Moins de suicides dans les grandes villes
  • Prédire la mortalité à 5 ans avec 4 biomarqueurs
  • Edition hi-fi d'un génome défectueux d'une seule lettre
  • Des tissus artificiels vascularisés
  • L'ocytocine et le chlore à l'origine de l'autisme ?
  • Bloquer la douleur par optogénétique
  • Google Ara, le smartphone modulable à 50$
  • La reconnaissance de commandes gestuelles sans piles
  • Le contrôle facile par le cerveau
  • Mieux que les accessoire connectés, le t-shirt digital
  • Un skype avec votre chien
  • Une imprimante 3D soudeuse à partir de fils métalliques
  • Un robot aux performances cognitives proches de celles des abeilles
  • L'informatique neuromorphique inspirée des insectes
  • Un drone autonome de cartographie
  • Une voiture open source minimale à monter soi-même en 1h
  • Pégase, la voiture volante made in France
  • Un jet supersonique sans hublots, remplacés par des écrans

Continuer la lecture

L’accélération technologique

nbicLa critique de la technique fait partie des fondements de l'écologie depuis Ellul mettant en cause le système technicien ou Illich les monopoles radicaux de la mégamachine et plaidant pour des outils conviviaux. Avec Gorz, la critique se fait plus politique d'un nucléaire incompatible avec la démocratie et de techniques hétéronomes opposées à celles qui nous donnent plus d'autonomie (passant d'une critique de la technique à une critique du travail et de la subordination salariale). Après-coup, on ne peut que constater à quel point cette critique de la technique a pu être exagérée mais surtout qu'elle a échoué sur toute la ligne, ne parvenant pas à infléchir en quoi que ce soit une évolution technique qu'on subit entièrement et dont nous sommes beaucoup plus spectateurs qu'acteurs.

Le rattrapage actuel de la Chine rappelle l'échec de la Révolution Culturelle à suivre sa propre voie, avec ses propres techniques, d'avoir oublié les principes d'un matérialisme historique si dénigré alors que le progrès technique bouleverse les rapports sociaux comme jamais et s'impose très matériellement au système de production comme, en son temps, la machine à vapeur à l'industrie. En fait, ce qui rend désormais si tangible le caractère impersonnel et inéluctable de l'évolution technique, c'est bien son accélération dont on n'a encore rien vu, étant donné ce qui nous attend dans les prochaines années. Ce déferlement incessant suscite inévitablement une levée des résistances individuelles et ce qui devient simplement une critique des nouvelles techniques soumises à des comités d'éthique absolument sans autre effectivité qu'un très léger retard dans leur adoption. Il n'y a pas à s'en étonner, la résistance à l'évolution fait partie intégrante de l'évolution, de sa robustesse, mais sans autre effet qu'éphémère et très localisé. On peut empêcher localement des infrastructures, interdire des OGM (mais importer du soja modifié), tenter de sortir du nucléaire, réglementer à tour de bras mais pas empêcher partout dans le monde ces techniques d'être employées et perfectionnées, jusqu'à devoir s'y convertir malgré nous.

Il est en effet impossible d'oublier ce qu'on a appris, notre histoire étant celle d'un savoir cumulatif dans les sciences et techniques. L'évolution technique est largement darwinienne, guidée dans l'après-coup par l'information, l'extérieur, le milieu et non par les individus qui l'explorent, prenant ainsi véritablement le relais de l'évolution génétique qu'elle accélère déjà. Au même titre que l'évolution de l'espèce, mais pour des temps nettement plus réduits, l'état des techniques constitue le marqueur d'une époque et de notre être-au-monde, des transformations auxquelles nous sommes confrontés dans notre existence historique concrète et singulière, le vrai passage du temps qu'on ne rattrape jamais. Il vaut mieux le savoir et savoir que ça n'est pas près de s'arrêter, que nous ne pourrons ni sauter du train en marche ni faire barrage de notre corps à la vague qui nous engloutit.

Continuer la lecture

Revue des sciences février 2014

  • Comment le cerveau code les concepts
  • L'homme devenu carnivore, les grands carnivores disparaissent
  • Les mathématiques de la parcimonie qui révolutionnent les images numériques
  • Raisonner, c'est inhiber nos intuitions
  • L'unité européenne, il y a 5000 ans
  • Un u-bit intriqué avec tout l'univers
  • Les trous "noirs" laissent passer la lumière
  • La téléportation de l'énergie à grandes distances
  • Canaliser les flux de chaleur
  • Exploiter tout le spectre solaire en le convertissant en chaleur
  • Des centrales "omnivores" pour produire du bio-méthane à la demande
  • Des batteries à flux redox organiques rapides et bon marché
  • La vie favorise volcanisme et tectonique des plaques qui la font évoluer
  • L'analyse génétique gène à gène accélérée
  • Des cellules dans l'acide citrique deviennent pluripotentes en 30mn
  • 20% du génome de Neandertal dans la population
  • Les Sapiens chasseurs-cueilleurs européens avaient les yeux bleus
  • Parler mobilise les 2 côtés du cerveau
  • La mémoire des premières années se perd à 7 ans
  • L'effet Dostoïevski de l'extase épileptique localisé dans l'insula
  • L'ecstasy contre l'anxiété
  • Effacer une mémoire récente avec un inhibiteur de HDAC2
  • Les nanoparticules avenir de la médecine
  • L'aspirine contre les macromutations et les métastases cancéreuses
  • Le téléphone modulaire de ZTE
  • Une imprimante 3D qui construit une maison en 24 heures

Continuer la lecture

Revue des sciences janvier 2014

  • Numérique : l'ère de l'apprentissage
  • Le QBisme, interprétation bayésienne de la fonction d'onde
  • Enterrer le carbone en déterrant du méthane ?
  • D'énormes réserves d'eau douce sous l'océan
  • Dix insectes autorisés pour la consommation humaine en Belgique
  • C'est l'environnement qui détermine l'évolution génétique
  • Plus ils sont vieux, plus ils se reproduisent et plus ils sont performants
  • Le cerveau se réorganise à la naissance en baissant la sérotonine
  • 87 gènes seulement différencient Sapiens
  • La complexité culturelle fonction de la taille des groupes
  • NAD+ la clé du vieillissement ?
  • Avec l’âge, le manque de sommeil augmente le risque de diabète et de maladies neurodégénératives
  • La démence de plus en plus tard
  • Le cannabis ferait grossir les seins... des hommes
  • Ryno, le monocycle électrique

La revue des sciences reparaît donc mais seulement les extraits terminés sont publics

Continuer la lecture

Revue des sciences décembre 2013

  • La structure en réseaux du langage
  • Vol habité vers mars en 2017 ?
  • Une superposition quantique qui dure 39mn à température ambiante
  • La supraconductivité à température ambiante avec des métamatériaux
  • Supraconductivité à température ambiante avec ruban 2D en étain
  • Filmer à la vitesse de la lumière
  • Le réchauffement de ces 15 dernières années est double de ce qu'on croyait
  • Produire du méthanol avec le CO2 d'un volcan
  • De l'électricité avec les ondes Wi-Fi
  • Les phonons pour transformer la chaleur en électricité
  • Batteries, etc.
  • Nouveau système de combustion qui double l’efficacité des moteurs
  • La mode des téléphériques urbains (à Paris aussi)
  • Une douche qui recycle son eau
  • Origine de la vie : la reproduction de l'ARN aurait eu besoin de citrates
  • Des méduses nées dans l'espace ne sont pas adaptées à la gravité terrestre
  • Les cellules souches se divisent en cellule différenciée et cellule souche
  • 2 gènes seulement du chromosome Y seraient indispensables
  • Les Dénisoviens, un croisement entre Neandertal et Erectus ?
  • Depuis toujours on passe 1h à se déplacer en moyenne
  • Inhiber un gène provoque d'autres mutations
  • Rien de mieux que les noix pour la santé
  • Le diabète cause l'Alzheimer
  • L'habenula jouerait un rôle déterminant dans la prise de décision et la dépression
  • Biocomputation avec des réseaux de gène
  • Un simulateur de goût électrique
  • Une imprimante 3D à 100$
  • Le premier pistolet en métal imprimé en 3D

(extraits)  Continuer la lecture

Revue des sciences novembre 2013

  • Haut débit par laser avec un satellite de la Lune
  • Le retour du Peak Oil
  • Technique prometteuse de fusion par laser
  • Supercondensateurs au graphène sur une puce
  • Surpercondensateurs en charbon de bois
  • Les imprimantes 3D écologiquement efficientes
  • L'évolution guidée par les comportements ?
  • Une machine à télécopie d'ADN
  • Reprogrammer des codons stop pour des acides aminés non naturels
  • Les premiers insectes au Carbonifère (-350 MA)
  • Les dendrites ne transmettent pas passivement l'information
  • Les éléphants montrent du doigt (de la trompe)
  • Le langage vient des vocalises ou des gestes ?
  • La main aurait précédé le pied
  • Une seule espèce humaine, une pluralité de visages
  • L'art rupestre peint par des femmes ?
  • Une fenêtre dans le cerveau pour intervenir sans réouvrir le crâne
  • Alzheimer : jeûne, diurétiques et sommeil
  • La lumière booste les mitochondries et le cerveau
  • Le mécanisme qui provoque des métastases
  • Imprimantes 3D : l'âge du fer
  • L'Aeromobil, une superbe voiture volante

(extraits)  Continuer la lecture

Revue des sciences octobre 2013

  • L'élagage des souvenirs pendant le sommeil
  • La naissance de l'écriture en Egypte
  • Particules et champs sont-ils réels ?
  • Les gènes voyageurs
  • Spéciations sans isolement géographique
  • 30s d'hypervigilance après l'arrêt du coeur
  • Le trou d'ozone participe au réchauffement
  • Des traces du multivers dans le fond cosmique ?
  • Et si la gravité fluctuait ?
  • Détourner des astéroïdes de la Terre avec des lasers
  • Le quantique devient classique avec l'émergence de la température
  • Des molécules de lumière
  • La supraconduction à température ambiante
  • Utiliser l'acidité du CO2 pour le faire réagir avec du calcaire
  • Les batteries de réseau les mois chères
  • On a trouvé de l'eau sur Mars
  • Pas assez de méthane sur Mars pour qu'il y ait de la vie ?
  • Toucher les cellules
  • Des levures qui rajeunissent
  • Le squelette a commencé par la tête
  • Manipuler la mémoire d'une souris
  • Arrêter la mort
  • Booster les mitochondries fait retrouver l'énergie de sa jeunesse
  • Les dégâts de l'Alzheimer précéderaient les plaques
  • La fin de la douleur ?
  • La caféine mauvaise pour la maturation du cerveau des adolescents
  • La toxoplasmose modifie le cerveau même après disparition du parasite
  • Un écran électronique extensible, pliable et transparent
  • A quoi serviront les montres connectées ?
  • Phonebloks, le smartphone écolo façon Lego
  • Imprimer des objets plus grands que l'imprimante 3D avec Hyperform
  • Un scanner 3D pour mobiles
  • Un drone solaire

Continuer la lecture

A quoi serviront les montres connectées ?

Lien

- A quoi serviront les montres connectées ?
ou La technologie en train de se faire...

On assiste à une véritable avalanche de montres connectées par toutes sortes d'entreprises ne voulant pas rater le prochain marché du numérique complétant smartphones et tablettes/PC.

On peut citer la Samsung Galaxy Gear ($300), celle de Qualcomm, Toq ($300), ou la Sony Smartwatch 2, mais il y a aussi la TrueSmart (véritable smartphone), la Smile (avec deux écrans flexibles et trois caméras), Pebble ($150), i’m Watch pour le sport (250€), sans parler de celles de Foxconn (pour iPhone) et, bien sûr les projets d'Apple et Google mais Nissan aussi veut sa montre connectée... à ses voitures (peu convaincant). Un article du mois de février de Bruce Tognazzini donnait déjà un certain nombre de pistes avant cette déferlante inattendue par sa diversité.

Les enjeux sont considérables pour pour un marché mondial de plusieurs milliards d'individus mais il est intéressant d'assister en direct à l'émergence d'une nouvelle interface, d'un nouvel organe pourrait-on dire plus qu'un outil, en tout cas d'un nouvel objet dans notre quotidien. Ce qui est frappant, et à l'opposé des conceptions habituelles de la technique comme répondant à des besoins préalables et des finalités intentionnelles (ce qui est le cas des voitures autonomes en développement), c'est de voir comme chacun y va de sa propre version explorant les possibles dans un foisonnement qui part dans tous les sens (certains privilégient l'image, d'autres le son ou le sport, etc.). Au fond, et comme pour les premiers micro-ordinateurs, on se demande à quoi cela pourrait bien servir, mais une fois qu'on aura trouvé, on ne pourra plus s'en passer !

Etant donné que les montres connectées n'existaient pas jusqu'ici, il nous paraît évident à tous qu'on peut vivre sans, et l'on pourrait décréter que ce n'est qu'un besoin superflu et artificiel alors que cela a plus de chance de devenir un véritable droit de l'homme (comme alarme de santé par exemple) ! Pour l'instant, ce ne sont effectivement que de simples gadgets comme l'étaient pour Ellul les premiers micro-ordinateurs (alors qu'avec Visicalc ils sont vite devenus indispensables) mais dont on peut dire que "l'existence précède l'essence", la nouvelle capacité disponible cherchant son emploi, simple moment d'une évolution technique qui se fait par essais et erreurs pour n'en retenir après-coup que le meilleur. Cela ne donne pas l'image d'un grand architecte, d'une intelligence sûre d'elle-même conformant le monde à sa volonté mais bien plutôt d'un primitif s'interrogeant sur un nouvel objet tombé du ciel et qu'il ne connaît pas, d'une évolution technique qui ne dépend pas tellement de nous en fin de compte, alors même qu'on apparaît comme ses seuls acteurs, mais seulement des nouvelles possibilités matérielles, impossibles à prévoir à l'avance, et qui nous transforment plutôt dans notre être.

Les smartwatchs font beaucoup parler d'elles depuis le début de l'année et il se peut que les premiers échecs retentissants refroidissent les ardeurs ou qu'il n'y ait pas d'usage unifié, seulement une série d'applications particulières, voire qu'une nouvelle interface rende celle-ci obsolète mais le plus probable, c'est quand même que les montres, plus que les lunettes, s'ajoutent à notre panoplie numérique, nous qui ne savions pas que cela nous manquait et n'en avions même jamais eu l'idée...

Revue des sciences septembre 2013

 

  • L'esprit vagabond et le langage
  • Les ARN multifonctionnels
  • Une régulation des gènes accompagne la maturation du cerveau
  • De l'eau sous la surface de la Lune ?
  • Des hautes pressions font passer la supraconduction de basse à haute température
  • Des panneaux solaires moins chers
  • Quelques raisons pour lesquelles la vie aurait pu venir de Mars
  • L'origine du code génétique
  • Les protéines alternatives
  • Un mini cerveau cultivé en laboratoire
  • La mémoire à long terme est dans le cortex et non dans l'hippocampe
  • Les mots reliés dans le cerveau aux mots de leur définition
  • Notre père à tous précède notre mère originaire
  • Un ElectroEncéphaloGramme dans l'oreille
  • Vers une théorie mathématique du contenu signifiant des communications
  • Microfactory : un fab lab personnel
  • Des périphériques sans batterie qui s'alimentent avec les ondes radio

Continuer la lecture

Revue des sciences août 2013

  • Le temps du réalisme quantique
  • Des animaux en deuil ?
  • Le métissage des espèces humaines
  • Chaque particule crée son propre espace-temps par son mouvement
  • Un corps noir exerce une force attractive plus forte que la gravitation
  • Pas de thermodynamique à l'échelle nanométrique
  • Le dégagement du méthane arctique sera bien catastrophique
  • Des bactéries pour fixer l'azote des plantes et remplacer les engrais
  • Un appareil pour cultiver des larves de mouche à manger
  • La croissance ne dépend plus du pétrole (pas de pic) ?
  • Pas d'espèces pour les micro-organismes de moins de 1mm
  • Les passagers clandestins de l'évolution
  • Progrès de l'opto-épi-génétique pour contrôler l'expression de gènes
  • Une nouvelle compréhension de la transformation en cellules souches
  • Il suffit d'une goutte de sang pour cloner une souris
  • Une écriture chinoise vieille de 5000 ans
  • Plus de morts avant par les vendettas que par les guerres
  • L'ocytocine aggrave les chagrins d'amour
  • Des champignons hallucinogènes produisent de nouveaux neurones
  • Des chiens connectés (pour handicapés?)
  • L'Hyperloop : Los Angeles-San Francisco en 30 mn

On ne retrouvera pas dans cette revue des sciences, qui revient à l'ancienne formule [pour une dernière fois], les nouvelles extraordinaires et un peu effrayantes du mois dernier comme la greffe d'une tête sur un autre corps ou la détection des pensées de la veille mais plutôt la confirmation de mouvements de fond dont, hélas, le réchauffement climatique et la fonte de l'Arctique qui n'est pas une mince affaire. Cette fois, il ne s'agit pas de se faire peur, il faudrait vraiment paniquer car ce qui vient d'être confirmé, c'est la bombe méthane que cela devrait déclencher dans les dix ans ! On est foutu.

Continuer la lecture

L’Hyperloop : Los Angeles-San Francisco en 30 mn

Lien

- L'Hyperloop : Los Angeles-San Francisco en 30 mn

On avait déjà parlé de ces projets de transports ultra-rapide sur le principe des canons magnétiques dans un tube sous vide mais si on en reparle, c'est parce que Elon Musk, le milliardaire de Tesla Motors qui veut envoyer des hommes sur Mars, s'investit dans ce projet, qui n'est pas nouveau puisqu'il daterait de 1972 et reste encore flou.

Le VHST commencerait par accélérer jusqu'à sa vitesse maximale, avancerait en roue libre pendant un moment et finirait par ralentir. L'énergie cinétique utilisée pour accélérer serait restituée au moment de la décélération grâce à la récupération de l'énergie.

EN 1972, la Rand Corporation avait déclaré avoir envisagé une vitesse potentielle de 22 530 km/h. A cette allure, le trajet Los Angeles-New York ne prendrait que 21 minutes.

Le VHST devrait nécessairement être souterrain. Les tunnels seraient donc l'obstacle majeur à la réalisation du projet.

Des vols suborbitaux pour remplacer les longs courriers

Lien

- Des vols suborbitaux pour remplacer les longs courriers

S3 n’a que quelques mois d’existence et pourtant leurs projets semblent déjà bien avancés de navettes suborbitales non habitées capables de lancer des petits satellites allant jusqu’à 250 kg d’ici 2018.

S3 a annoncé le 16 juin, un nouveau partenariat avec Thales Alenia Space. Ce sont eux qui ont fabriqué Columbus, le laboratoire pressurisé européen qui se trouve actuellement sur la Station spatiale internationale. Pour S3, ce partenariat est l’occasion de bénéficier d’une expérience réussie pour développer une version habitée de leur navette suborbitale.

Cette dernière avancée leur permettra de transporter des passagers à l’autre bout du monde à très grande vitesse.

Mindwalker, l’exosquelette contrôlé par la pensée

Lien

- Mindwalker, l’exosquelette contrôlé par la pensée

Il y a trois ans naissait le projet Mindwalker. Financé par l’Union européenne, il rassemble sept universités et entreprises qui ont travaillé à la mise au point d’un exosquelette qui peut être contrôlé à partir des ondes émises par le cerveau (EEG, électroencéphalographie) ou l’activité musculaire (EMG, électromyographie). Cet appareillage est destiné à redonner de la mobilité à des personnes ayant perdu l’usage de leurs jambes.

Le mois dernier, les premiers tests en conditions réelles ont été réalisés à la Fondation Santa Lucia de Rome avec cinq patients paralysés des membres inférieurs. Harnachés dans l’exosquelette, munis d’un casque EEG et d’une paire de lunettes spéciales, ils ont pu se tenir debout et faire quelques pas à la seule force de leur pensée.

Les candidats se sont exercés à contrôler un exosquelette virtuel sur un ordinateur avant de passer à la pratique.

Un drone qui se colle aux murs

Lien

- Un drone qui se colle aux murs

En fait, ce n'est pas un vrai drone. Il faut le lancer à la main ce qui l'apparente plus à un jouet pour l'instant mais l'idée est intéressante car si les drones devaient remplacer les livreurs, la meilleure façon serait de se coller aux fenêtres ou au mur d'à côté. Bien sûr un quadricopter pourrait attendre qu'on ouvre la fenêtre mais ils sont plus lents, plus bruyants et consomment plus d'énergie. En fait, on peut s'attendre à ce que cela serve d'abord à la surveillance (façon de mettre temporairement une caméra quelque part).

L’ensemble des manœuvres est réalisé de façon autonome par l’ordinateur de bord et le contrôleur embarqués. Pour s’agripper, l’avion se cabre pour atteindre la verticale. Tout en profitant de son élan et en conservant un peu de puissance avec son moteur, il décroche pour se plaquer contre le mur. Au moment de l’impact, les suspensions pressent un système de griffes contre la paroi. La pression exercée leur permet de s’agripper aux aspérités du mur. Enfin, dès que l’appareil est stable, le moteur se coupe. Pour le retour du drone à sa base, la technique est également audacieuse. Pour le décollage, à l’image d’un chat, les griffes se rétractent pour lâcher prise. Tracté par son hélice, l’avion va voler presque immédiatement sur le dos. Il prend ensuite un peu de vitesse, se retourne, puis reprend le cours de son vol.

[source : Futura-Sciences]

On pourrait utiliser aussi des robots-oiseaux comme ce Robo Raven qui arrive à tromper les véritables oiseaux.

Sinon, il y a maintenant des drones imprimés en 3D...

Des masques pour mieux écouter ou voir

Lien

- Des masques pour mieux écouter ou voir

Des masques pour mieux écouter ou voir

Un groupe d’étudiants du Royal College of Art de Londres a mis au point deux masques électroniques affinant la vue et l’ouïe. Le masque Eidos Vision permet de décomposer un mouvement en temps réel, et Eidos Audio peut isoler un son et l’amplifier en usant de l’ostéophonie. Le système utilise des capteurs et un traitement informatique pour sélectionner une entrée sensorielle et la renforcer en l’amplifiant. Ces dispositifs, encore au stade de prototypes, pourraient trouver des applications dans le sport, la musique, mais aussi la santé.

Imaginez assister à un concert où, muni d’un masque audio spécial, vous pourriez focaliser votre écoute sur un seul instrument ou la voix du chanteur, en isolant tous les autres sons environnants. Ou encore, étudier la technique d’un sportif en l’observant à travers un masque-lunettes qui décomposerait ses mouvements en temps réel, à la manière de ce que produit la photographie en pose longue.

Des armures exosquelettes pour les soldats

Lien

- Des armures exosquelettes pour les soldats

"L'armure devrait peser moins de 10 kilos, ne consommerait pas plus de 100W, et devrait permettre à un soldat pesant 80 kilos de transporter 45 kilos de matériel à une vitesse de 1,25 m/s, tout en réduisant la consommation métabolique du combattant de 25%, détaille la Darpa dans ses spécifications techniques. Ainsi, une batterie de 4,5 kilos de dernière génération suffirait à fournir l'énergie nécessaire pour une mission classique de 24 heures."

La combinaison est faite dans un tissu élastique dont les fibres, soigneusement orientées, sont capables de se contracter sous l'effet d'implusions électriques. Ce qui leur permet d'accentuer l'effort musculaire produit par le soldat.

Une lentille pour projeter des images 3D en l’air

Lien

- Une lentille pour projeter des images 3D en l'air

Ce n'est pas si extraordinaire car ne projetant l'image 3D d'un objet qu'à seulement quelques longueurs d'onde et c'est encore grâce à des métamatériaux qu'on obtient un indice de réfraction négatif permettant de concentrer à distance des rayons ultraviolets (pas seulement des micro-ondes). On peut juste se dire que c'est prometteur pour la suite.

Cette lentille plate ne repose pas sur des motifs nanométriques, mais consiste plutôt en simple sandwich de couches alternées d'épaisseur nanométrique d'argent (vert) et de dioxyde de titane (bleu), dont la production utilise des méthodes classiques.

Lorsqu'il est éclairé par une lumière UV, un objet placé d'un côté est projeté comme une image en 3D de l'autre côté. Ici, un anneau découpé dans une feuille sur la gauche est répliqué par la lumière située sur la droite.

Voir aussi Futura-Sciences.

Des imprimantes 3D en libre service

Lien

- Des imprimantes 3D en libre service

Pour l'instant il ne s'agit que de 2 magasins Top Office équipés de machines bas de gamme (2000€) mises à disposition des clients un peu comme les photocopieuses autrefois et pour une somme modique (entre 10 et 30€).

Il vaudrait mieux des fab labs mais c'est un moyen de faire décoller le marché (si ça se généralise, ce qui serait à portée de toutes les boutiques).

Des modèles laser un peu plus chers (3300$) mais plus performants et qui restent abordables arrivent :

Signalons enfin que la NASA investit dans une imprimante 3D de nourriture pour la création de plats destinés aux astronautes à partir de « bases unitaires » (sucres, protéines et graisses). Voir aussi Futura-Sciences où l'on voit que l'objectif serait d'avoir une telle imprimante dans toutes les cuisines, ce qui permettrait d'éviter le gaspillage de nourritures.

Certains voudraient déjà interdire l'impression de pièces sensibles...