Avant-première : rajeunir, fin d’Uber, boom des renouvelables

Il m'a paru intéressant de faire part en avant-première de trois nouvelles qui me semblent importantes, témoignant de l'accélération technologique, mais qui risquaient d'être noyées dans la Revue des sciences :

On connaît la puissance de la nouvelle méthode d'édition de gènes CRISPR qui pourrait tomber dans de mauvaises mains mais ce qui n'était pas prévu, c'est qu'elle aurait la possibilité de, non plus seulement réduire le vieillissement mais bien de nous faire rajeunir ! Ce n'est pas pour tout de suite mais des expériences sur des petits animaux en ont montré la possibilité.

Il faudrait expérimenter ces 65 gènes différents dans différentes combinaisons pour voir si nous pouvons reproduire l'inversion du vieillissement que nous avons observé chez les petits animaux.

Nous ne savons pas ce que l'inversion d'âge signifierait en termes d'années humaines. Les animaux ont eu leur durée de vie prolongée par des facteurs de deux à 10. Cela semble trop beau pour être vrai pour les humains.

La blockchain utilisée par le Bitcoin est une technique permettant d'effectuer des transactions publiques infalsifiables sans intervention d'un tiers (banque, notaire, Etat). On pourrait assister ainsi à la fin d'Uber avec la blockchain ? Pour se passer de la centralisation et du prélèvement d'un pourcentage, il suffirait en effet de passer par la blockchain, qui va révolutionner de nombreux autres domaines et pourrait donc annoncer la fin d'Uber dont la chute serait alors aussi rapide que son ascension. Sauf à offrir un service en plus ou à pouvoir s’équiper rapidement de voitures autonomes...

Enfin, alors que l'économie est atone un peu partout, même en Chine, il se pourrait malgré tout qu'on puisse être à la veille d'un nouveau boom économique lié au développement encore bien trop timide des énergies renouvelables qu'il faudrait accélérer par des politiques publiques et de meilleures réglementations. Cela fait plusieurs années que Michel Aglietta plaide pour une telle sortie de crise. Les conditions en seraient désormais réunies malgré la baisse du pétrole et bien qu'une aggravation de la crise ne peut être exclue (les raisons n'en manquent pas), mais l'effondrement n'est pas absolument inéluctable.

copyleftcopyleft 

5 réflexions au sujet de « Avant-première : rajeunir, fin d’Uber, boom des renouvelables »

    • La blockchain est un programme partagé en P2P donc pouvant être complètement autonome mais des services rémunérés peuvent être ajoutés, comme il est dit dans l'article. Les banques tentent de mettre au point une blockchain propriétaire et centralisée pour ne pas perdre leur rémunération et leur intermédiation mais c'est difficile avec une technologie faite pour s'en passer.

      J'aurais dû préciser sans doute que c'est l'interdiction d'Uber qui a conduit au développement de cette application P2P pour profiter de ces services interusagers et non pas pour faire concurrence à Uber. La caractéristique de l'innovation, c'est que les potentialités des technologies s'imposent par des moyens détournés plus que par la volonté des acteurs.

      • Donc c'est simplement financé par les abonnements tel ou internet des acteurs.
        Uber dépassé si vite, c'est impressionnant!
        N Colin de W to the family donne pas mal de pistes de compréhension de l'actualisation de l'économie qui s'appuie sur les potentialités technologiques et le rapprochement des demandes et offres qui en découlent.

        • C'est pas fait pour Uber, toutes les nouvelles que je donne ne sont que des possibles, ils ne vont pas se laisser faire.

          Nicolas Colin est effectivement souvent assez pertinent bien que j'ai parfois l'impression qu'on disait la même chose il y a 15 ans (il ne sert à rien d'être en avance car il faut du temps pour comprendre).

Les commentaires sont fermés.