Les erreurs viennent d’informations imparfaites non de notre rationalité limitée

- Les erreurs viennent d'informations imparfaites non de notre rationalité limitée

Cela ne s'applique sans doute qu'à un type de problème, il ne faut pas trop généraliser, mais dans ce cas, on a constaté que les erreurs venaient du bruit et non d'une mauvaise interprétation. Il est certain qu'avec une mauvaise information de départ, il n'y a pas besoin d'en rajouter pour se tromper.

A notre grande surprise, le processus mental interne était parfaitement correct. Toutes les imperfections venaient du bruit dans les processus sensoriels.

copyleftcopyleft