Le vieillissement du sang serait réversible

- Le vieillissement du sang serait réversible

Actualité > Le vieillissement du sang est réversible... chez la souris

Une équipe suédoise de l’université de Lund a réussi à donner une nouvelle jeunesse à des cellules souches sanguines âgées.

Ils ont reprogrammées des cellules souches hématopoïétiques (CSH) de souris âgées pour obtenir des cellules souches pluripotentes induites (CSPi) qui sont, en théorie, semblables à des cellules souches embryonnaires non différenciées.

L’équipe suédoise a ensuite transplanté ces CSPi dans des souris. Les cellules se sont alors différenciées en CSH puis en cellules sanguines. Pour finir, les auteurs ont comparé la composition sanguine de ces souris chimères à celle de jeunes souris. Leurs résultats montrent que les cellules souches hématopoïétiques reprogrammées retrouvent les mêmes capacités que les CSH de jeunes souris. Le processus de vieillissement du sang semble donc réversible. Selon les auteurs, le facteur qui fait le plus vieillir ces cellules est un agent épigénétique (qui agit sur l'expression des gènes) plutôt que des mutations, qui, elles, seraient irréversibles.

On avait déjà vu que le sang est un facteur essentiel du vieillissement (il suffit de changer le vieux sang par du sang de jeunes pour reprendre la neurogénèse, entre autres). Il y avait aussi l'hypothèse d'une dérive génétique des globules blancs mais ce serait peut-être épigénétique. Voir aussi "les causes du vieillissement".

copyleftcopyleft