Un polymère photovoltaïque pour servir de rétine

- Un polymère photovoltaïque pour servir de rétine

On pourrait donc remplacer les photorécepteurs défaillants ou détruits par un polymère photovoltaïque sur lequel les neurones se branchent pour en percevoir (transmettre) le signal. Le problème, c'est que les polymères actuels ne sont sensibles qu'à certaines longueurs d'onde, ne restituant pas tout le spectre coloré de la lumière.

copyleftcopyleft