Boson de Higgs confirmé et fin de la physique des particules ?

- Boson de Higgs confirmé et fin de la physique des particules ?

CERN

Le nouveau boson découvert au Cern semble bel et bien être un quanta d’excitation d’un champ scalaire, donc de spin nul, avec une parité positive comme il se doit pour le boson découlant du mécanisme de Brout-Englert-Higgs. Il se désintègre selon des réactions qui sont elles aussi conformes pour le moment à celles prédites par la théorie électrofaible de Glashow-Salam-Weinberg.

Pour le moment, malheureusement, aucun signe d’une nouvelle physique n’a été découvert au LHC, et cela préoccupe une grande partie des physiciens des hautes énergies. On peut en effet avancer de bons arguments théoriques ─ et expérimentaux désormais ─ qui font craindre que les premières prédictions des années 1970 concernant une physique au-delà du modèle standard aient peut-être été les bonnes. Si tel est le cas, l’humanité ne disposera jamais d’accélérateurs de particules assez puissants pour découvrir et étudier en détail autre chose que le boson de Higgs.

Ce n'est bien sûr pas la fin de la physique mais peut-être des accélérateurs remplacés par la cosmologie se servant de l'univers lui-même comme accélérateur. Il n'en reste pas moins qu'on rencontre là aussi une limite, notre siècle étant celui qui butera sur toutes les limites : physiques, écologiques, biologiques, techniques, après quand même les avoir mené très très loin (mais c'est le contraire de la "singularité" supposée un passage à l'infini).

Sinon, l'article ne le signale pas mais c'est surtout le rôle du Higgs dans la masse des bosons W et Z qui serait confirmé et pas forcément dans les autres masses, ce qui relativise un peu l'importance de la découverte, en tout cas, c'est très décevant et crée un grand vide sur les prochaines découvertes possibles, sans les instruments nécessaires pour avancer encore dans une compréhension de la matière qui reste lacunaire (supersymétrie, cordes, etc).

copyleftcopyleft