Quels sont pour vous les meilleurs textes ?

Comme on m'a proposé d'éditer un choix de mes textes, je me suis dit qu'il serait intéressant d'avoir l'avis de mes lecteurs sur les textes qu'ils préfèrent. J'ai fait moi-même plusieurs fois des sélections et on a les scores des articles les plus lus mais ce n'est pas le critère le plus pertinent. En tout cas pour une fois, c'est moi qui vous sollicite pour une consultation toute subjective, un sorte de livre 2.0, voir ce que ça donnerait...

Pour l'instant, on peut déjà consulter sur la colonne de droite : "Les indispensables", "À retenir", "Liens", les plus lus "Depuis avril 2009".

La page "Bio-graphie" est une première sélection mais presque exhaustive.

Il y a un choix de textes plus sélectif en 2005.

Un autre en 2007.

Enfin, en 2009, les Textes à relier.

Mais, ce qui est intéressant, c'est d'avoir votre choix, même un seul texte (le livre devrait en comporter entre 10 et 20).

copyleftcopyleft 

29 réflexions au sujet de « Quels sont pour vous les meilleurs textes ? »

  1. Bonjour Jean, tout d'abord vous dire que c'est un grand plaisir pour moi recevoir et lire vos lettres. Je vous envoie ma sélection personnelle de vos articles en espérant que cela vous aide à y voir plus clair:

    -    L’égalité c’est la liberté
    -    L’émergence de l’humanité
    -    La crise n’a pas (encore) eu lieu
    -    Sortir du capitalisme
    -    L’intervention des peuples
    -    Legalize it
    -    Le travail fait la santé
    -    L’optimisme de la raison
    -    Rien ne sert de faire la révolution
    -    La démocratie est un rapport de force
    -    La révolution a déjà commencé
    -    L’humanisation du monde
    -    La relocalisation de la production
    -    L’appauvrissement volontaire
    -    Le retour des luttes d’émancipation
    -    La montée des taux et le crack de la dette
    -    Un revenu pour travailler
     
    Merci et bonne continuation.

  2. J'aime tous vos textes, parce qu'ils balaient large et profond. Je vais quand même vous donner une petite liste de 3 textes:

    -La coopérative municipale
    -Le massacre des utopies.
    -Le sens de la vie et l'improbable miracle d'exister.

  3. Parmi les textes de votre site, quelques uns retiennent mon attention:

    - Un revenu pour travailler.
    - Théorie de la société.
    - André Gorz, la richesse du possible.
  4. Vos objets d’investigation sont si transversaux que je me refuse à choisir une 10zaine de textes. J’ai apprécié plus particulièrement les billets où vous proposez une lecture critique de publications qui vous ont semblé sur le moment essentielles, qu’il s’agisse de retraduire Hegel, ou de publier Luckacs, ou d u dernier ouvrage de René Passet, voire de l’oeuve de Gorz, ou de résumer de façon amusante les philosophes cotés en librairie (dans votre « Misère de la philosophie »)
    Sinon j’ai lu avec un véritable intérêt votre série sur le vivant, et les textes plus précisément philosophiques proposant, en général , une lecture réactualisée de Hegel et Marx, comme dans L’expression du négatif, Critique de la critique, La réalisation de la philosophie, L’histoire après l’histoire.
    A vous de faire un choix transversal, justement ?
    D’une façon générale, si j’ose me permettre cette remarque, je pense qu’il conviendrait pour une publication papier, d’aérer les textes en paragraphes éventuellement dotés de sous-titres ? Parce que c’est toujours un menu très copieux pour le lecteur lambda que je suis. Bonne continuation!

  5. Bonjour,
    je viens de découvrir ce site grâce au dernier livre de Alain de Benoist. Je suppose que pour les non-initiés comme moi il faudrait des textes portant sur cette idée de revenue universel afin de montrer qu'elle n'est pas utopique. Sinon, j'aimerais lire des textes liés au développement des technologies et particulièrement aux entrepreneurs de la Sillicon Valley comme Martin Ford qui eux aussi défendent ce salaire universel. Il me semble qu'il est important de montrer que des entrepreneurs qui travaillent dans la pointe la plus avancée du capitalisme et de la technologie arrivent aux même conclusions aux USA. Sans cette connection, ces idées risquent de passer pour des utopies post-marxistes sans être étudiées sérieusement.

  6. moi mes préférés ce sont ceux relatifs à la monnaie, aux coopératives municipales, au travail, au revenu "universel" (ou autre appellation, c'est la première qui me vient...)
    César (réponse à la course)

  7. Pour info, les liens vers le livre et vers le blog de Martin Ford. L'idée centrale de cet entrepreneur de la Silicon Valley est que l'intelligence artificielle et la robotique vont mettre au chômage une si grande proportion de la population qu'il va falloir créer un salaire universel sans quoi l'économie s'effondrera faute de consommation. Comme c'est un scénario qui revient souvent depuis le 18ème siècle et qu'il a systématiquement été démenti, Martin Ford explique pourquoi les choses vont être différentes cette fois-ci.

    http://www.thelightsinthetunnel.com...
    http://econfuture.wordpress.com/

  8. Vu la quantité de la production, j'ai du mal à faire une sélection, celles dans les coms me semblent correspondre :

    • Critique de la critique, bonne synthèse des idées du blog

    • mais aussi http://jeanzin.fr/Lacan/
      qui me parait nécessaire pour refléter ce qui inspire l'auteur et nous autres, grenouilles qui s'en prennent au maître :

    http://www.youtube.com/watch?v=-Vs3...

    Évidemment, toute préférence est conditionnée par l'état de compréhension et son corollaire d'incompréhension dans lequel on était au moment de la lecture.

    Dans les textes d'avant le blog, sur le site http://jeanzin.fr/ecorevo/, il y en avait aussi d'intéressants. J'ai découvert ces textes en 1999.

    Si d'autres me reviennent à l'esprit, je le signale.

    Une ou deux pages concernant la revue des sciences, serait aussi une bonne illustration de votre approche comme un texte sur Hegel, la page de wikipédia ?

  9. Ce n'est encore qu'un vague projet, une demande qu'un lecteur m'a faite. Puisque la demande est très vague, déterminer le contenu est la première étape et, de toutes façons, une question intéressante pour moi. Il y a cependant un côté narcissique dans cet exercice qui m'est très désagréable et il est vrai qu'il y a trop de textes pour faire le choix, je préférerais que d'autres publient ce qu'ils veulent. Ce pourquoi j'ai fait cet appel, pour avoir d'autres points de vue (et on voit que les intérêts diffèrent selon les lecteurs entre philosophie, politique et sciences).

    En tout cas, merci pour toutes ces réponses.

  10. @Jean Zin :
    Vous auriez une idée du titre de ce recueil ? cela peut orienter les choix... Vous ou Narcisse bien sûr...
    ...Je plaisante... D'ailleurs, il me semble qu'en parcourant tous vos écrits je ne vois rien sur le rire ou l'humour... Peut-être me trompe-je... Il y en a tellement !

  11. Je pense spontanément à :
    un se divide en deux
    L'humanisme en question
    La part du négatif
    Gilgamesh ou l'écriture du deuil
    Autonomie et dépendance

  12. Honnêtement, je n'aime pas vos textes. Ils témoignent d'une grande culture mais leur style manque de tension. Quand vous abordez un thème, vous en faites assurément le tour, mais c'est pour énumérer la liste des points essentiels qu'il faut connaître. J'ai l'impression de lire un résumé à usage scolaire.

  13. A l'évidence, je suis très loin de plaire à tout le monde mais je suis très loin aussi de toujours me plaire à moi-même. Je suis là-dessus très en phase avec le dernier billet du Monolecte :

    http://blog.monolecte.fr/2012/...

    En tout cas l'exercice d'essayer de composer un livre sans véritable thème que de donner un aperçu de ma production m'est très désagréable et me donne l'impression de perdre mon temps pour rien. Comme je rentre dans la période de la revue des sciences, je vais donc arrêter de m'en occuper pour l'instant et si je vais mettre là des listes de textes, c'est plus pour y revenir ensuite facilement, pas parce que j'en serais satisfait ayant plutôt l'impression à chaque fois de passer à côté de l'essentiel et, à force de me relire, je n'en vois plus que les défauts...

    Il serait plus facile, en tout cas plus cohérent, de séparer philosophie, politique et sciences même s'il y a pas mal de textes qui mêlent tout ensemble et qui ne rentrent pas dans les cases. Je n'ai pas l'impression que des articles trop circonstanciels comme "le massacre des utopies" ou les articles sur l'actualité (news) aient leur place dans un livre, mais je n'en suis pas forcément le meilleur juge. Il semble bien dommage par contre que "le sens de la vie" ou "le monde de l'information" n'aient pas été édités comme prévu (entre autres livres comme "l'alternative écologiste"). Il m'est apparu du moins qu'il y avait sans doute assez de textes sur le travail pour qu'il soit intéressant de les regrouper.

    Sinon, voilà où j'en étais suite aux suggestions reçues :

    (ajouté après coup :

    )

    (
    - Théorie de la société (2011)

    ---|-

    Il pourrait aussi être intéressant de regrouper les textes importants mais pas assez longs pour faire un livre en soi, sauf que ça fait beaucoup trop éclectique et inégal, reprenant des textes faisant partie d'autres livres déjà (mais non édités) :

    ---|

    Sur le travail, il y aurait au moins ces articles :

    (
    - Critique de "l'avenir du travail"

    - RTT contre Revenu garanti (2005)

    ---|-

    Tout cela n'est que très exploratoire, mais j'arrête de m'y intéresser pour l'instant préférant m'occuper d'autre chose que de moi !

  14. D'abord et avant tout je vous remercie de partager vos textes avec nous. Une selection thématique pourrait etre tres interessante. Ex: travaille, ecologie, revenue garanti, capitalisme, éthique. Parmi la profusion des trés bons textes le choix n'est pas facile.
    Merci pour le partage.

  15. @Crapaud Rouge :
    Honnêtement, je n'aime pas vos textes. Ils témoignent d'une grande culture mais leur style manque de tension. Quand vous abordez un thème, vous en faites assurément le tour, mais c'est pour énumérer la liste des points essentiels qu'il faut connaître. J'ai l'impression de lire un résumé à usage scolaire.

    Je suis assez d'accord sur cette analyse, sauf que j'aime beaucoup ces textes. Sauf que ces textes vont en général beaucoup plus loin et plus large que presque tout ce qu'on rencontre par ailleurs.

    Je tente une analyse des choix de rédaction, conscients ou inconscients. Je crois que Jean Zin a délibérément choisi de limiter son exposition, sans doute par fragilité, en cultivant le calme et la raison. Il ne tente pas de séduire (le peu de tension des textes) parce qu'il sait que se saouler de discours conduit à des gueules de bois et des lendemains qui déchantent. Quand je m'emballe un peu vite sur un sujet, une idée, rien de tel que la lecture d'un article de JZ pour m'aider à recouvrir la raison. Ce que j'apprécie en particulier chez JZ, c'est que son discours n'est jamais un discours de chef.

    Question: dis moi Crapaud Rouge, est-ce que ton peu de goût pour les textes de JZ pourraient révéler un goût caché et refoulé pour la recherche d'un chef charismatique qui puisse t'emballer?

  16. Me concernant, c'est mon toubib qui m'a prescrit ce blog... Je fais un peu d'hypertension...
    C'est quoi l'intérêt de ce genre de commentaire?

  17. @Michel Martin : non, je ne cherche nullement un chef, c'est seulement une question de goût. Et c'est bien parce que ces articles sont intéressants sur le fond, que je déplore qu'ils ne soient pas plus agréables sur la forme.

  18. @téo : "l'intérêt de ce commentaire " ? J'sais pas. Jean ayant sollicité "l'avis de [ses] lecteurs sur les textes qu'ils préfèrent", je lui ai donné le mien. C'est tout.

  19. Il y a un peu de mauvaise foi quand on demande de citer les meilleurs textes de répondre aucun. Il est cependant légitime que s'exprime à quel point mes textes peuvent être chiants et difficiles, ce qui est un fait objectif empêchant toute diffusion autre que confidentielle.

    Mon expérience de mes propres textes est bien sûr singulière, ne serait-ce qu'à confronter ce qui est dit à ce que j'aurais voulu dire, mais je peux témoigner quand même du fait que je peux changer radicalement d'avis sur un texte en fonction de mon état d'esprit. Alors que je ne peux plus lire certains textes (comme "autonomie et dépendances") parce que je trouve leur version imprimée trop mauvaise, lorsque je reviens sur d'anciens textes avec un point de vue moins esthétique et plus interrogatif sur le fond, je suis assez souvent épaté quand même, je dois bien le dire, les trouvant bien plus intelligents que moi (mais je peux aussi les trouver insupportables). Ceci pour dire que tout est dans la façon dont on les aborde même si la plupart trouveront cela imbitable. Il y a certainement trop de choses à la fois et, dans une recherche qu'on peut juger scolaire, qui a en tout cas paradoxalement un côté "vulgarisation" bien que ne voulant pas céder aux simplifications, et je fais effectivement des listes quelque fois pour situer l'environnement dans lequel on s'inscrit.

    Si je dis tout cela, c'est surtout que ça m'a fait penser que mettre des interviews en introduction ne serait peut-être pas une mauvaise chose, même si je n'en suis pas plus sûr que ça, permettant de me présenter et de parler de mon écriture (y compris les listes).

    http://jeanzin.fr/2006/04/19/ecologie-politique-revenu-garanti-et-philosophie

    http://jeanzin.fr/2009/08/08/Petite-interview-sur-l-intime

    Je retourne à ma revue des sciences...

  20. à Jean ZIN
    C'est une bonne idée... Dans le même esprit, ne pourrait-on imaginer que vous répondiez à des questions de blogueurs... C'est quand même la technologie du moment... Cela pourrait à coup sûr constituer une partie plus "animée"

    PS : cela serait vraiment super que vous vous flagelliez un peu moins ! Si vous ne le faites pas pour vous, faites le au moins pour nous... Qui prenons plaisir à venir vous lire.

  21. selectionner 20 textes sur plus de 800(? ) et plusieurs livres , ça parait très compliqué , d'autant que vous aborder beaucoup de sujet . l'idée de faire un truc au formùat de tectonk n'es peut être pas si mauvaise : partir de la politique , et remonter de façon cohérente aux autres textes ( y compris certain points de l'actualité des sciences . sur la question de la transition . y ajouter aux texte une ou deux interventions audios sur un cd auto gravé ( j'avais trouvé la réunion politique d'une heure et le speetch de 20 minutes sur les monnaies locales très bien . le plus dur c'est peut être de choisir le premier texte comme texte premier . peut être l'avenir du travail ( la critique du livre d'attali ), et coopératives municpales , revenu garanti et monnaies locales ( mais il me semble qu'il figure déjà dans une publication papier antérieure . ) .

  22. Répondre à des blogueurs, je ne fais que ça ici. Ce que j'appelle interview n'est guère différent puisque c'était par mail. C'est donc faisable mais sans garantie que ce soit assez intéressant pour être publiable.

    Je ne me flagelle pas du tout, je dis la stricte vérité. Qui pourrait nier que mes textes sont difficiles et pas accessibles à tous ? Certes, toute vérité n'est pas toujours bonne à dire mais j'ai toujours défendu l'expression du négatif comme un devoir vital. J'insiste en permanence pour qu'on reconnaisse mes défauts et l'étendue de mon ignorance car ce sont des évidences premières qu'on oublie trop facilement et je ne veux pas être un modèle. C'est bien parce que c'est le contraire des moeurs des marchands comme de l'amour des foules qu'il est important de le rappeler sans cesse et tant pis si j'y perds des partisans.

    Je crois que la difficulté de faire ce livre vient de son indétermination, sa personnalisation. Il paraît plus facile de faire un livre dont l'intention politique serait plus affirmée, en même temps, l'intérêt de passer au papier ne me semble pas si évident. Du moins cela procède d'un désir qui n'est pas le mien. Vraiment, je vois encore moins l'intérêt de mettre mes interventions sur un CD, mais, là encore, je ne considère pas que j'en suis le meilleur juge, c'est à chacun d'assumer son désir.

    Revenu garanti, coopératives municipales et monnaies locales fait bien partie du pdf "L'alternative écologiste" mais il n'y a pas de version papier encore.

Les commentaires sont fermés.