L’alternative écologiste

Tome II

Il m'a semblé utile de regrouper les textes écrits après la parution de mon premier livre L'écologie-politique à l'ère de l'information (éditions è®e, 2006) et qui en prolongeaient les principaux thèmes (Ne pas se tromper d'écologie et L'alternative au productivisme).

André Gorz s'étant suicidé depuis, il était naturel de lui rendre hommage car je ne fais que prendre sa suite sur de nombreux points même si je ne peux être considéré comme son disciple. Alors que les critiques du premier livre visaient surtout une écologie de droite ou gestionnaire, cette fois-ci les critiques de l'écologisme visent plutôt ses versions utopiques, morales et sectaires. L'alternative défendue n'a pas changé (revenu garanti, coopératives municipales et monnaies locales), sa cohérence s'affirme simplement un peu plus ainsi que son urgence pour sortir de la crise.



I. Ne pas se tromper d'écologie

 

II. L'alternative au productivisme

- Construire l'alternative

- La relocalisation de l'économie

 

100 pages. On peut le télécharger en pdf : alterecolo.pdf

 


 

- Textes reliés :

- Autres ressources

- Les monnaies locales un outil pour la relocalisation (audio)
(interview 11/2007 mp3) :

 

copyleftcopyleft 

3 réflexions au sujet de « L’alternative écologiste »

  1. salut jean en guise de commentaire , une petite proposition d'interwiew si les questions ne te semble pas trop mauvaise et qu'elle pourrait inspirer un commentaire fécond de ta part n'hésite pas si dieu te prête vie......

    et vous qu'est ce que vous pensez du fait qu'il est est déjà ++trop tard++ que les carottes sont cuites et que la messe est dite ?

    pour nous au moins . puis pour la bombe climatique , le sursaut démocratique improbable, la réalisation de la philosophie aux abonnés absents, la fermeture paranoïaque de tous ces chemins qui ne mennent nulle part...

    2)

    n'est ce pas à devenir fou et de penser du mal de tout le monde ?

    3)

    je pensait à votre vie d'hermite , comment faite vous pour tenir la distance et supporter cette terrible mais parfois aussi très enthousiamante solitude du courreur de fond ?

    4)

    à faire la manche sur internet , êtes vous plus un nomade ou un pyrates ?

    5)

    au coeur de la lecture semble t'il expolisve que Malabou fait de de Hegel, le concept de plasticité , sculpture de soi où deuil du deuil (si choisir c'est renoncer) , entre à quel moment dans vos écritures ?

    6)

    si il n'y a pas de penser sans image , quelle est l'image de votre penser ?

    7)

    l'ecriture chose étrange et ancienne , dont on n'a pas encore finit de faire le procès ( internet), n'est telle pas une question philosophique , à savoir comment sont écrits les livres de philosophie . avec deleuze on avait un concept de rhyzome comme vectorisation de la pensée et l'écriture devient elle même rhyzomatique , chez jean zin ça ce passe comment ?

Les commentaires sont fermés.