Interventions publiques (audio et vidéo)

Je ne suis pas un homme de parole. Normalement, je refuse les réunions et les émissions, sauf rares exceptions. Aussi les témoignages audio de mes interventions sont (heureusement) encore plus rares.

En audio on peut juste recommander l'interview sur les monnaies locales qui peut servir.

Pour les vidéos disponibles on a : sur le numérique, sur Gorz, sur la sortie du capitalisme et, enfin, la relocalisation.

Souvent, les performances sont bien meilleures quand on lit les vidéos sur le site d'origine indiqué, ou bien téléchargées.

La nouvelle adresse de cette page :
http://jeanzin.fr/interventions-publiques/

 

- Les monnaies locales un outil pour la relocalisation
(interview 11/2007 mp3) :

 

- L'alternative, revenu garanti et monnaies locales
(débat Alter Ekolo, mars 2006) :

Complément (les Verts et le revenu garanti)

Conclusion (relocalisation, institutions, travail choisi, potentialités) :

 
 


Sur le numérique (Forum des Acteurs du Numérique le 8 octobre 2008) :


Version montée


Version intégrale

C'est une vidéo de ma clôture du Forum des Acteurs du Numérique au Palais des congrès le 8 octobre 2008. Ma présence n'était due qu'à une insistance inébranlable à laquelle j'ai dû finir par céder après des refus répétés pourtant ! On a tous nos faiblesses, ma gène est sensible du caractère déplacé de ma présence, c'est du moins une expérience même si ce n'est guère glorieux et j'ai essayé de dire ce qui pouvait intéresser ce public mais il vaut mieux lire malaise dans la civilisation numérique.

Il y a 2 versions, celle réduite à 14mn des organisateurs, où j'aborde la question de la différence entre l'analogique et la révolution numérique, de l'inadaptation qui s'en suit du capitalisme aux nouvelles forces productives et d'un nouveau modèle économique relocalisé avec imprimantes 3D et "monnaies locales, revenu garanti et coopératives".

Dans la version intégrale (21mn), je parle en plus de la crise, des cycles de Kondratieff et on entend un intervenant maugréer que je raconte des conneries !

 


La révolution numérique (Débat EcoRev' du 9 novembre 2011) :


Télécharger le fichier flv

Sur l'interface du hardware avec le software et la capacité du numérique à surmonter l'entropie (voir l'article de l'entropie à l'écologie).

 


Débat de CitéPhilo du 28/11/09 sur Gorz.

L'original est très long (presque 3h), très gros (1,6 Go) mais les premières interventions sont assez intéressantes (par contre Gorz dit des bêtises sur le travail dans l'extrait de film projeté). Mon intervention se situe de 113:43 à 134:48 (1h53 à 2h14), la discussion commence à 149:10 (2h29). Je suis comme toujours assez mauvais, je perds le fil plusieurs fois...


J'ai extrait ma propre intervention (20mn) :

citephiloJZ.flv

Il vaut mieux lire le texte que j'en ai tiré la réalisation de la philosophie.

Débat (audio), de CitéPhilo aussi, avec Françoise Gollain, à Bouvines, le 29/11/09 (écologie-politique, décroissance, matérialisme, RTT, relocalisation. Pas très intéressant, un peu trop proche d'une réunion politique) :

 


Débat d'EcoRev' du 25/01/10 sur le dépassement du capitalisme. Ce sont 2 courtes interventions de 3mn et 6mn sur la sortie du capitalisme, progressive dans une économie plurielle mais grâce à des dispositifs matériels plus que par convictions idéologiques.


JZ_EcoRev1.flv


JZ_EcoRev2.flv

Là encore, mieux vaut lire le texte qui en a été tiré : sortir du capitalisme.

 


Une dernière intervention le mardi 18 mai 2010 à la demande de Kiasma sur les locavores : les raisons et les moyens de la relocalisation.


 

Ce n'est pas très structuré...

00:00 Développement/croissance
00:28 On n'a pas le choix
02:15 Immatériel/matériel
03:10 Globalisation/relocalisation
04:07 Psychologisme/Système
05:15 Relocalisation/globalisation
05:58 Villes écologiques
10:02 Production locale
10:44 Monnaies locales
18:01 Individuel/politique
19:15 Ce n'est pas l'énergie qui manque
26:05 Système
27:50 Alternative locale
29:35 Gorz, alternatives écologistes
30:30 Revenu garanti
32:14 Coopératives municipales
35:21 Ne pas tout relocaliser, question de la valeur ou pratiques effectives
38:56 Agir local
39:54 Révolution
40:39 Globalisation


copyleftcopyleft 

4 réflexions au sujet de « Interventions publiques (audio et vidéo) »

  1. Bonjour,
    je viens d'écouter vos propos sur le revenu garanti.
    A ce sujet j'aimerais vous indiquer un film de 100 min, un travail germano-suisse.
    A l'adresse suivante seulement en allemand, mais complet:
    http://www.kultkino.ch/kultkino/...
    Et l'autre adresse propose seulement moins de 7 min avec un sous-titrage français!
    dotsub.com/view/1689fc6f-...

    Enno Schmidt (l'un des auteurs) me disait aujourd'hui au téléphone que le sous-titrage sera amélioré et suivant l'angouement pour le film, il envisage une synchronisation en français.
    En tous les cas le sujet est très présent en Allemagne surtout grâce à l'entrepreneur Götz Werner qui a vraiment lancé le débat et des magazines comme Brandeins avec Gabriele Fischer et Wolf Lotter qui relatent du sujet.
    Je reviendrai sur votre blog! Il est très informatif.
    Amicalement,
    Hélène

  2. Merci de ces vidéos. Je n'ai vu que celle sous-titrée en français qui est intéressante mais je trouve très farfelu de vouloir commencer le revenu garanti par les enfants...

  3. c'est déjà pas si mal . la rareté en fait la valeur . sinon je me dis que pour être un bon retheur , il faut sans doute habiter dans une grande ville , où les occasions de s'exercer manque moins qu''ailleurs. c'est aussi une question d'interlocuteurs . il y a unes sociologie de la parole ; alors que l'écriture gagne sans doute à être dans une certaine mesure une activité plus solitaire . d'autant plus solitaire et en même temps imprégnée des écrits des autres , que cela passe par internet . la parole en un sens je n'y crois plus non plus sauf pour communiquer mes affects , faire des blagues ou "je t'aime", tellement il me semble facile de s'y perdre et de finir par raconter n'importe quoi . et bien parler cela demande beacoup de temps de répétitions au préalable , comme un acteur . il faudrait voir ce qu'en dit novarina ( la lettre aux acteurs) . mais cela n'est pas sans difficulté pour la démocratie locale avec ses incontournables relations de face à face . c'est là qu'internet est effectivement incontournable , pour prolonger faire echo et anticiper d'éventuelles discussions .

  4. Il est certain que savoir parler est largement une question d'habitude. J'y suis réticent pour plusieurs raisons et d'abord de ce que la parole commande et hypnotise, mais tout autant parce qu'elle est incorrigible contrairement à l'écrit dont la valeur est entièrement dans le travail de corrections et d'enrichissement, dans le dépassement de la parole immédiate. Sinon, personnellement, j'ai tendance à perdre le fil de mon discours ce qui rend aventureuses mes expressions publiques alors que c'est productif pour l'écriture car "penser c'est perdre le fil" (Valéry).

    Tout cela n'empêche pas que je vais tenter de faire des interventions sonores quand même ! Comme je devrais me retrouver au chômage le mois prochain, je vais essayer de m'enregistrer et si ce n'est pas trop mauvais je le mettrais sur le blog mais rien n'est moins sûr. Je ne sais d'ailleurs pas trop sur quel terrain m'aventurer. Le terrain politique est le plus évident mais c'est aussi celui où la parole me semble la plus dangereuse.

    Il est très important effectivement de souligner à quel point nous n'avons pas tous les mêmes facilités d'expression. Foucault disait même qu'on devient écrivain parce qu'on a des problèmes de communication mais c'est aussi ce qui fait que la démocratie directe est faussée par les grandes gueules (quand ce n'est pas par les manipulations de diverses organisations). Pas de démocratie sans passage à l'écrit (tracts, proclamations, cahiers de doléances, pétitions, etc.). Internet donne de nouvelles possibilités qu'il faut exploiter, mais cela n'empêche pas que c'est toujours très imparfait et ne marche jamais très bien. Il faut faire avec, ou plutôt contre !

Les commentaires sont fermés.